[Terminé] Campagne D&D 4 - Les Légendes de Démétaire

Le retour de la grosse campagne D&D qui envoie du steak de Dragon.

Modérateur : Lord Kntrack

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 01 mars 2011 21:11

Si tu demande à futé il te dira que le meujeu et assez tordu pour ça...
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Futé
Membre de l'asso
Messages : 195
Inscription : 04 mars 2004 19:28
JDR masterisés : DD4, Deathwatch
Jeux proposés : Zombicide
Localisation : Dans un van noir à bande rouge
Contact :

Message par Futé » 01 mars 2011 21:12

Il est si puissant que ça ton père ?
A mort les Bantha !!!

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 01 mars 2011 21:23

Il est un deux 4 derniers Chevaliers à porter une armures chromatiques avec : Orion, Dunken & K'ntrack
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 01 mars 2011 21:24

moi je dis ca pue cette histoire !!!
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Futé
Membre de l'asso
Messages : 195
Inscription : 04 mars 2004 19:28
JDR masterisés : DD4, Deathwatch
Jeux proposés : Zombicide
Localisation : Dans un van noir à bande rouge
Contact :

Message par Futé » 01 mars 2011 21:26

Les armures chromatoiques c'est pas Raphaël qui en est à l'origine ?
A mort les Bantha !!!

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 01 mars 2011 21:41

Exact mais elle ont été scellée dans un lieu sacré par Raphaël même pour que personne ne puisse les portés (trop dangereuse).

Seul K'ntrack, Orion et Dunken en porte une car ils ont prêté serment avant la création des armures métalliques, lors de la reconquête du sanctuaire. Ayant montré beaucoup de courage et d'héroïsme du a décidé d'accordé au 3 la possibilité de conserver ces armures.

Par la suite K'ntrack à forgé les armures métalliques utilisés à présent. Pour une raison inconnue, une des armures est la possession du père de Galindan (ce qui a été révélé par le miroir)...
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 01 mars 2011 21:59

Chazam a écrit :Bon les enfants je pense qu'il est important de faire le point sur ce que nous savons sur notre quete...

Car il est apparue clairement que chacun de nous avons compris un truc different quand aux differentes soeurs, quand à "de quels enfants parlons nous" etc...

JE vous propose donc de compiler avant le 12 ce que nous avons compris, ce que nous savons avec certitude et surtout de dire ce que nous n'avons pas compris histoire de refaire le point avec notre meujeu avant le debut de la suite du scenar !

Pour ma part j'ai compris (tout du moins cru comprendre!) que:

1- nous devons trouver une tablette
2- que le 5eme enfants annoncerai le debut de l'apocalypse
3- que les dits enfants sont en fait ceux de Demeter
4- que nous en connaissons deja 4 surs!
4a - Evangelia
4b - Serena
4c - Maël
4d - Oceane
La 5eme devrait etre notre guerriere adorée... mais c'est de la supputation.
5- Que soit on se fait manipuler par les frangines, soit on essaye de nous le faire croire
6- Marmo est au centre de tout, ce sont vraiment les méchants
7- Les dragons Shooting Star et son frere veulent raser Threbes
8- Il me parait clair également mais c'est une idee perso, que les soeurs n'oeuvre pas pour le bien du monde mais pour leur propres interet (rendre les pouvoirs de leur mere)

Ce que je n'ai pas trop compris:

1- Qui est Marine
2- Pourquoi doit-on reunir les morceaux d'une tablette qui potentiellement va detruire le monde! CAr bon des heros qui cherchent a detruire le monde ce me parait louche :)
3- Pourquoi Evangelia semble si proche de Marmo ( le coup du general!)
4- Pourquoi quelqu'un s'evertue à nous faire croire que les soeurs (dans le cas ou ce ne sont pas elles qui nous manipulent bien sur!) essayent d'alimenter la guerre et de detruire Threbes? a qui cela profite-t-il
5- Pourquoi Belen a pété les plombs et tué mon pere...
6- Pourquoi Bran à la meme signature magique que son maitre (sensé avoir disparu depuis 1000 ans)
7- Pourquoi Daniel ?

Voila ou j'en suis, je pense que si tout le monde fait cette petite gymnastique d'une on pourrait voir ce que tout le monde tient pour acquis et de deux surtout de nous permettre de voir ce que nous ne savons pas (soit parcequ'on l'a loupé ou parceque on n'en sait pas plus pour l'instant!)
Ah les anciennes question de Chazam
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 02 mars 2011 7:36

et si Belen avait pété les plombs parcequ'il avait decouvert que mon pere été passé à l'ennemi ...

Oh punaise ca y est je me fait mon film !!! 24 jours
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Malefiss
Membre de l'asso
Messages : 217
Inscription : 05 nov. 2009 14:08

Message par Malefiss » 03 mars 2011 18:54

S01E9 Partie 2 a : La Tablette de Jade


Alors que Galinndan était en train de terminer les préparatifs pour notre expédition dans la jungle, un messager du Prince Kashew arriva. Il se passait quelque chose car le pauvre homme tremblait de tous ses membres. Lorsqu'il vit l'éladrin, il se précipita vers lui :
- Seigneur Galinndan, le Prince Kashew m'a envoye vous chercher ainsi que votre fille Dame Rachel
Galinndan suivit immédiatement l'homme. Sur la route, ils croisèrent une Rachel guillerette et souriante qu'ils embrigadèrent immédiatement sans que celle-ci ne fasse de remarque acerbe comme d'habitude. L'éladrin se douta que quelque chose de grave était en train de se produire. Ce sentiment s'agrava lorsque Rachel demanda :
- Comment va belle-maman ?
Un instant, Galinndan en eut le souffle coupé. Il s'arrêta et regarda sa fille avec un air interrogateur puis il lui dit :
- Toi, tu as quelque chose à me dire...
- Tu promets de ne pas t'énerver si je parle ?
- On verra bien, essaye
- Je voudrai vous présenter mon fiancé.
Galinndan n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit car le messager du Prince s'étant rendu compte qu'il les avait distancé revenait déjà au pas de course.

Arrivés au palais, le Prince Kashew semblait être dans tous ses états. Lorsque Galinndan arriva, le régentl'interpela immédiatement :
- L'impératrice de Marmo nous envoie un émissaire pour négocier la paix.
- On va plutot parler de la capitulation de l'Empire, non ? Qui est l'heureux négociateur qui a été désigné ?
- Il s'agit d'un tieffelin, un certain Silénude
A ces mots, Rachel se sentit mal et murmura :
-Là, on a un problème... un gros problème... Papa, va vite chercher belle-maman et les autres. Vite, c'est très urgent. Je vais préparer un rituel pendant ce temps.
Devant la panique de sa fille, le maître de guerre n'hésita pas

Quelques minutes à peine avaient passé lorsque nous sommes tous arrivés au palais. Rachel était plus pâle que jamais. Dans ses mains, une sorte d'urne irradiait d'une puissance magique incroyable. Rachel nous expliqua que Silénude était un très puissant sorcier nécromancien et qu'il était venu détruire Thrèbes à lui seul.
Nous avons d'abord songé à une plaisanterie mais le regard paniqué de la fille de Galinndan nous assura que ce n'était pas le cas. Elle s'adressa à moi :
- Belle-maman, allez chercher Néséos. Dites-lui qu'il y a un disciple de la Terre Noire du premier rang en ville. Je vais lancer un bouclier d'anaphèse sur la ville mais il doit absolument me dire où je dois le lancer pour que le sort soit efficace.
J'appris plus tard qu'un bouclier d'anaphèse était un sort extrêmement puissant capable d'interdire tout sort nécromantique, et ceci pour une ville entière.
- Papa, toi, Raphael et le Prince Kashew, vous devez absolument occuper Silénude le temps que nous neutralisons ses pouvoirs, sinon la ville est perdue.


Je me précipitai jusqu'au bureau de Néséos, entrant malgré l'insistance de sa nouvelle assistante. Devant moi, l'Immortel avait Evangélia, la fille de Demeter, sir les genoux. Surpris, il me jeta avec colère :
- En général, on frappe avant d'entrer
- Maître Néséos, il y a un disciple de la Terre Noire du premier rang en ville.
La colère s'effaça immédiatement des visages des 2 immortels pour laisser la place à une peur que je ne comprenais pas mais dont mon coté démoniaque semblait se rejouir. J'ajoutai :
- Un bouclier d'anaphèse est sur le point d'être lancé. Où est-ce qu'il fait faire ça ?
S'il était possible que Néséos ait pu pâlir encore plus, c'était le cas à ce moment même.
- Mais qui peut lancer un tel sort ?
- Rachel
- Rachel ? C'est impossible ! Comment saurait-elle lancer un tel sort ?
- Maître, elle sait le faire mais dites moi où il faut lancer le bouclier. Le temps presse.
- Il faudra aller dans la Salle du Pacte pour ça. Comment un disciple de la Terre Noire peut-il se trouver en ville ?
- C'est un émissaire de Marmo. L'Impératrice l'a envoyé négocier la paix.
- Marmo alliée avec la Terre Noire... En tout cas, il n'est pas la pour la paix
- Si maître, pour une paix durable après extermination des ennemis...

Alors que je repartais pour chercher Rachel, Néséos criait à son assistante de convoquer immédiatement tous les Immortels. Le conseil des Mages serait bientôt en proie à une panique indiscible.

J'ai rejoint Rachel au palais puis je l'ai emmené jusqu'au Conseil des Mages. Dubravko nous accompagnait. Se sentant inutile pour aider Galinndan et Raphael, il préféra nous assister lors du rituel. Néséos est venu à notre rencontre pour nous mener à la Salle du Pacte. Il ne put s'empècher de poser la question qui le taraudait depuis notre entrevue quelques dizaines de minutes auparavant :
- Rachel, comment peux-tu savoir lancer ou même connaître le rituel du bouclier d'anaphèse ? Moi même je n'en ai jamais vu
Enervée, je répondis d'un ton contrarié :
- Maître Néséos, faites lui confiance. Elle dit savoir le faire et moi, je sais qu'elle en est capable. Si c'est ce qui peut sauver Thrèbes, il n'y a pas un instant de plus à perdre.

Néséos ouvrit une lourde porte après avoir désactivé quelques pièges magiques dont je pouvais sentir la puissance arcanique à des mètres. Devant nous, nous pouvions voir une grande pièce comme une sorte de patio. Rachel entra, suivie par Dubravko et moi. Néséos nous regarda et nous :
- Derrière la porte là-bas, se trouve la Salle du Pacte. Pendant que vous préparez le rituel, je vais organiser les défenses magiques de la ville, car si vous échouez, la bataille sera terrible.


Nous nous sommes précipités vers la porte. Celle-ci donnait sur une petite pièce carrée d'environ 5 mètres de coté. Il n'y avait ni tentures ni carrelage; la pièce était plus une grotte taillée dans la roche des fondations de Thrèbes. Au centre se dressait un rocher gravé : le Pacte. Rachel sortit la boite qui irradiait de magie arcanique puis elle déposa 4 tablettes gravées dans une langue inconnue et commença les préparatifs pour le rituel. Bizarrement les signes gravés sur les tablettes s'assemblaient dans mon esprit. Je ne sais pas comment, mais je comprenais parfaitement les inscriptions. Les 4 tablettes représentaient le mode d'emploi du rituel. Je regardai les gestes précis de Rachel et je voyais que quelque chose n'allait pas. Elle ne suivait pas exactement les instructions des tablettes, traçant les runes directement au dessus du Pacte. Brusquement j'ai vu ce qui arriverait si le rituel était exécuté avec ces préparatifs : Rachel allait y laisser sa vie sans que le rituel ne soit efficace pour autant.
- Rachel, ça ne marchera pas comme ça. Si tu lances le rituel directement sur le Pacte, son énergie te consumera avant de disparaitre dans une explosion car personne ne la contrôlera plus.
- Comment est-ce que tu sais ça ? Tu as réussi à lire les tablettes du rituel ?
- Oui
Surprise, Rachel me regarda. Dans ses yeux incrédules, je crus discerner une lueur de respect nouveau, peut-être même d'estime (à moins que mon esprit ne m'ait joué des tours).
- Et comment est-ce que nous devons faire alors ?
- il faut que nous exécutions le rituel à coté du Pacte puis que nous canalisions l'énergie jusqu'au Pacte. Et nous devons exécuter le rituel toutes les deux, sinon le contre-choc nous tuera tous.
- Si on fait cela, le rituel ne sera jamais assez puissant, à moins de trouver un catalyseur.
- Quel type de catalyseur ?
- Du sang de dragon pourrait faire l'affaire, naturellement plus puissant est le dragon, mieux ce sera.
- Je me charge de ça. Donne moi 5 minutes...

Je pris la main de Dubravko et l'entrainai hors de la salle. Puis je sortis une petite fiole vide et ma dague que je la tendis au demi-orc :
- Mon ami, je sais ce que je te demande mais je ne crois pas vraiment qu'il y ait une autre solution.
- Ne t'inquiètes pas, je suis conscient de ça.
Puis Dubravko se fit une large entaille au niveau du poignet et fit couler son sang dans la fiole. En quelques instants, celle-ci fut pleine. Je me précipitai vers la Salle du Pacte pour la donner a Rachel pendant que Dubravko se faisait un garrot.
- Où est-ce que tu as trouvé du sang de dragon en 5 minutes, belle-maman ?
- Je t'expliquerai plus tard.
Rachel déposa une goutte de sang sur le sol puis sortit une petite fiole de ses affaires.
- Si le sang est bon, on devrait voir une petite étincelle, sinon, rien ne se produira.
Elle jeta quelques gouttes de sa fiole sur le sang. Immédiatement, un flash lumineux suivi d'une gerbe de flammes apparut. Rachel sursauta. Sans voix, elle regardait tour à tour la fiole de sang et la colonne de feu. Elle se tourna vers moi puis vers Dubravko qui venait d'entrer mais devant notre air impassible et l'absence de surprise sur nos visages, elle bégaya :
- Ca, c'est sans doute le sang de dragon le plus puissant que j'aie pu voir. Malheureusement, la quantité est insuffisante...
Dubravko l'interrompit :
- Combien est-ce qu'il en faut ?
- Bien plus que cela
- Bon
Malgre mon regard de désaccord, Dubravko s'empara du couteau et ajouta :
- Le temps n'est plus aux hésitations.

Il recommença à s'entailler le bras. Rachel, d'abord soufflée par ce qu'elle voyait, comprit vite que du sang de dragon coulait dans notre demi-orc. Elle lui prit le couteau et lui ordonna de se coucher nu sur la pierre du Pacte. Ensuite elle traça au couteau des arabesques sur la peau de l'ensorceleur, comme des scarifications. Lorsqu'elle eut terminé, le sang coulait à grosses gouttes du corps de Dubravko. Rachel prit ensuite l'urne magique et commença à répendre des cendres aux 4 coins de la pièce puis sur notre ami. Au premier contact avec le sang, les cendres se mirent à luire. De part et d'autre du demi-orc, Rachel et moi récitions les formules gravées sur les tablettes.
Après quelques minutes, j'ai ressenti une douleur affreuse dans le dos, à l'endroit même où était apparue la marque de Mystra. Rachel continuait son incantation sans sembler souffrir d'une douleur identique. L'instant d'après, il me sembla qu'une intense lumière blanche brillait à l'intérieur de moi. Des rais de lumière sortaient par mes yeux et ma bouche. La lumière tout comme la douleur se firent plus intenses. Je laissai échapper un cri, presqu'un cri d'agonie. Lorsque je me repris, la pièce avait changé. Au lieu d'un plafond de roc, on distinguait un ciel nocturne constellé d'étoiles toutes plus brillantes les unes que les autres. Puis un rayon incandescent jaillit du corps de Dubravko droit vers le haut, perçant le plafond de la salle du Pacte ainsi que de la salle du Conseil qui se trouvait juste au dessus et sembla se perdre dans le ciel. C'est à ce moment que je suis tombée.

Lorsque je suis revenue à moi, il me semblais avoir été piétinée, voire terrassée par une force inimaginable. Rachel gisait inconsciente et Dubravko respirait difficilement. J'ai donné une potion de soin à l'éladrine puis à l'aide d'un mot de guérison, je le ramenai parmi nous. Les scarifications formaient des arabesques lumineux sur la peau du demi-orc. Il y avait quelque chose d'hypnotisant dans ces lignes dont les reflets brillants semblaient tout droit sortis d'un univers onirique. Nous nous sommes immédiatement mis en route pour le palais. En sortant du bâtiment, je me suis rendue compte que le rayon lumineux du rituel montait droit dans le ciel puis s'élargissait pour s'écarter horizontalement et former une bulle protectrice englobant toute la ville. C'était un spectacle magnifique. La foule était silencieuse et tout le monde regardait l'étrange phénomène dont la création avait failli nous mener au trépas tous les 3.

Notre arrivée au palais ne fut pas des plus discrètes. Les nouveaux tatouages brillants de Dubravko semblaient danser sur sa peau et des flammes brûlaient dans ses yeux. Les boucles d'oreilles de Rachel semblaient plus brillantes que jamais. la marque dans mon dos me faisait toujours souffrir mais je pouvais percevoir le crépitement de l'énergie arcanique au bout de mes doigts. Sur notre passage, le silence tombait, la foule s'écartait et les gardes baissaient les yeux. Pas un seul n'aurait eu l'idée de nous empêcher de nous rendre à destination. D'un pas calme, nous nous sommes avancés dans la salle des doléances du palais. Inconscients de notre présence, le Prince Kashew et Galinndan, tous deux extrèmement nerveux, discutaient avec un tieffelin habillé de noir qui arborait un sourire suffisant et transpirait le mal. Raphael se retourna, sans doute que son instinct divin l'avait prévenu de notre entrée.

C'est à ce moment là que Silénude s'aperçut de notre présence et pâlit. Son arrogance sembla fuir comme neige au soleil. Il afficha un sourire forcé et osa s'adresser à Rachel :
- C'est une surprise de vous rencontrer ici...
D'un ton froid, la fille de Galinndan interpela son père :
- Papa, tue-le !
Le sorcier se prépara à incanter mais ma poigne de Bigby l'enserrait déjà. Son incantation arriva pourtant à terme et au lieu de l'effet escompté pour son sort, le tieffelin fut frappé par un éclair tombé du ciel. Le bouclier faisait effet. Rachel traça deux runes complexes dans l'air. Celles-ci tourbillonnèrent et formèrent un rayon qu'on aurait dit composé d'étoiles qui frappa l'émissaire de Marmo au moment même ou Galinndan lui tranchait la tête. La puissance du rayon projeta le corps décapité en arrière malgré la main de Bigby, le faisant même traverser le mur pour le rejeter 20 mètres plus bas.

Galinndan prit la tête de Silénude et l'emballa dans un petit paquet. Apparemment, il avait décidé de la renvoyer telle quelle à l'Impératrice. Rachel suggéra que les prêtres de Kelemvor s'occupent de la dépouille de l'émissaire pour qu'ils neutralisent les pouvoirs sur la mort du disciple de la Terre Noire. Le corps fut scellé dans un sarcophage selon un rituel qui empêcherait un éventuel retour dans notre plan. L'adrénaline du combat étant retombée, je fus rattrapée par l'épuisement à la suite du rituel. Un rapide coup d'oeil de coté de Rachel me renseigna sur son état : elle ne tenait presque plus sur ses jambes. Seul Dubravko semblait relativement épargné par la fatigue, et ceci malgré le fait qu'il avait perdu/offert pas mal de son sang.


Le lendemain matin, la marque me brûlait encore légèrement dans le dos. Ce qui était pire, c'était la migraine : Un mal de crâne comme après une semaine de beuverie ininterrompue. Le moindre cri provoquait des élancements dans toute ma tête. Lorsque Galinndan et Raphael ont commencé à bavarder, c'en fut trop pour moi. J'ai préparé un rituel de zone de silence restreinte que l'ai lancé sur mon bracelet. En levant les yeux, mon regard a croisé celui de Rachel qui me fit un clin d'oeil et un sourire. Elle avait clairement reconnu le rituel et apparemment approuvait mon choix...

En sortant de la maison, je vis le faisceau lumineux qui jaillissait du batiment du Conseil des Immortels et qui formait la bulle protectrice autour de la ville. A nouveau je fus émerveillée par la beauté du bouclier d'anaphèse. Je me demandais combien de temps il allait encore rester autour de Thrèbes. Comme un écho à mes pensées, Rachel affirma :
- Le sang que nous avons utilisé pour le rituel était très puissant. Normalement un bouclier d'anaphèse ne dure qu'au maximum quelques heures.


La journée passa très vite mais une autre épreuve nous attendait. Au diner, Rachel nous a présenté son petit copain : Eymeric. Lorsque celui-ci nous apprit qu'il était un hospitalier de Séluné, je crus que Galinndan allait s'étouffer. Les hospitaliers de Séluné représentaient une branche du culte de Séluné qui prônait la non violence, et le culte du voyageur. Dubravko tantait désespérément de cacher un gloussement moqueur. Mon éladrin resta stoïque, pourtant il bouillait intérieurement. La fille du grand Galinndan, celui qui avait terrassé des ennemis tous plus puissants les uns que les autres, s'était amourachée d'une lopette, un gamin avec des idéaux idylliques et totalement impossibles dans notre monde actuel. Discrètement, j'ai posé la main sur le bras de mon fiancé. Celui-ci est resté étonnemment calme et d'une voix posée, il a déclaré :
- C'est une philosophie admirable que la non-violence. Malheureusement on ne peut pas toujours la suivre; du moins, tout le monde ne peut malheureusement pas la suivre. Pour que le peuple puisse vivre dans la non-violence, il faut que d'autres se battent pour eux. Vous, Eymeric, vous qui vous dites non-violent, comment pensez-vous pouvoir protéger ma fille ? Saurez vous prendre une décision qui va à l'encontre de vos principes si le besoin s'en fait sentir ?
Devant l'air étonné de l'humain, Galinndan insista en se levant :
- C'est simple, nous allons vérifier ici même. Vous allez vous lever et tenter de me coller une beigne.
Rachel s'empourpra et s'écria
- Papa !
Je lui fis un petit signe d'apaisement. Le jeune Eymeric s'était déjà debout. Je pouvais le sentir hésiter, partagé entre ses convictions et le fait de prouver à Galinndan de quoi il était capable. Un dernier encouragement - ou plutot devrais-je dire une dernière raillerie - de la part de Galinndan le decida. Il lança son poing en avant de toutes ses forces. Le maître de guerre un peu surpris dévia pourtant aisément le coup. Néanmoins, l'impact fut plus fort que prévu.
Lorsque le jeune Eymeric demanda la main de Rachel, Galinndan lui répondit :
- Mon garçon, laisse d'abord passer les quelques évènements qui sont en cours, le temps que cette guerre avec Marmo se termine. Ensuite ça sera peut-être le moment de me reposer la question. Mais ne considérez pas ceci comme un refus.


Lorsque Rachel et son prétendant prirent congé, Dubravko et Galinndan partirent pour le Morgenstern. Ils prétendaient qu'ils avaient besoin de se défouler. Les regardant partir, mon regard s'attarda sur la lueur pale du bouclier d'anaphèse toujorus présent. J'appris plus tard que, quelques bières aidant à délier les langues, Dubravko avait parlé d'Eymeric à certains Tempusiens et Heaumites, ce qui provoqua quelques moqueries très vite suivies par une bagarre générale...

Le deuxième jour après l'incantation du bouclier d'anaphèse (qui était d'ailleurs toujours là), nous avons rassemblé nos affaires pour aller chercher la clé de la tablette de Jade. Evangélia nous donna les dernières indications sur la cachette et nous nous sommes mis en route pour la jungle.

Près de 15 jours de voyage furent nécessaires pour nous rendre jusqu'à l'endroit indiqué par Evangélia. Raphael pouvait sentir l'endroit que nous cherchions. Alors que nous avancions sous les arbres, Raphael s'arrêta brusquement :
- On y est, c'est juste en dessous de nous.
Après quelques minutes passées à creuser et à déblayer, nous avons réussi à mettre à jour une grande dalle scellée. Une rapide analyse montra qu'elle était magiquement fermée et qu'un rituel d'ouverture ferait l'affaire. C'était sans compter l'impatience de Galinndan. Sans faire plus de mots, il fracassa la grande dalle, provoquant un effondrement qui nous a entrainé. Nous nous sommes relevés dans une grande salle qui s'était immédiatement illuminée à notre "entrée" par des milliers de petites flammes de bougies. Face à nous un gobelin et un jeune dragon mort-vivants tous les 2 nous observaient. Le gobelin sentait la magie à plein nez. Il fut le premier à parler :
- Bonjour, vous êtes ?
- Bonjour. Nous sommes les Tonnerres de Tempus
D'un claquement de doigts, il fit apparaitre un énorme grimoire qu'il se mit à consulter.
- Ah oui, vous êtes ici pour chercher la clé de la tablette de Jade, c'est ça ?
Devant notre étonnement, il ajouta :
- ben quoi ? c'est écrit dans le registre...
Galinndan lui dit :
- C'est parfait, donnez-la nous.
D'un air espiègle, le gobelin répondit :
- Pas si vite, avant ça, il va vous falloir la mériter en passant les épreuves.
D'un ton las, Galinndan lui jeta :
- bon, envoyez la première épreuve, on commence à avoir l'habitude.


Le gobelin, toujours suivi de son dragon mort-vivant, nous mena à une salle avec une petite porte.
- Là dedans, vous trouverez le Miroir de Vérité. Chacun de vous devra y jeter un coup d'oeil et chacun y apprendra quelque chose. Qui veut passer d'abord ?

Raphael entra en premier. L'objet, un disque sombre posé verticalement s'illumina légèrement à son approche. L'archange semblait être en transe pendant de longues minutes puis il revint vers nous l'air perplexe. Sur notre insistance, il nous raconta :

"J'étais dans un chateau. Je marchais dans un long couloir sombre. Au bout de ce couloir, j'ai ouvert la seule porte. Ma main était griffue, comme celle d'un démon mais mon tatouage y figurait : Le tatouage des archanges de la création. Dans la pièce,j'ai vu une femme enchaînée. C'était Karla, la deuxième fille de Demeter. Autour d'elle, plusieurs femmes voilées étaient assises. J'ai demandé à la prisonnière d'une voix rauque :
- As-tu enfin fait ton choix ? T'es-tu enfin décidée à fléchir après tout ce temps ?
La réponse fut brève. Karla cracha vers moi mais ne prononça aucune parole.
J'ai à nouveau levé la main. Mon tatouage luisait sur ma peau sombre. D'un doigt, j'ai désigné l'une des femmes voilées pour qu'elle s'approche. Son regard était empli de terreur, la peur panique que seule ceux qui voient leur propre mort peuvent ressentir. La femme s'est tournée vers Karla et a tendu vers elle sa main droite, la paume en avant. Un éclair violet est apparu et a frappé la prisonnière de plein fouet. Pendant que celle-ci hurlait de douleur, l'esclave s'était écroulée sans vie.
J'ai prononcé les paroles suivantes avant de me retourner :
- Tu fléchiras...
Puis je suis revenu à moi"

- La main que j'ai vue avec le tatouage ne peut être que celle de l'archidémon Lucifer. Lucifer était l'un des 4 archanges de la création avant qu'il ne fut déchu. Mais je ne comprends pas bien, Il était sensé avoir été terrassé par mon frère Michel. Je vais devoir lui poser quelques questions. En tout cas, il y a un lien : Lucifer est le maître de Braindead, le démon majeur emprisonné dans le corps du chat...


Le gobelin se tourna vers moi et me dit :
- C'est ton tour demi-démone.

Je m'avancai dans la pièce. Devant moi, le miroir s'illumina faiblement. Brusquement, je n'étais plus au même endroit mais dans une grande salle. En face de moi, Maître Worth, l'Immortel qui avait remplacé Néséos au Conseil, brandissait un baton et riait. Néséos gisait au sol dans une mare de sang, son cou faisait un angle bizarre avec le reste de son corps. Il ne respirait plus et son regard était éteint : l'Immortel avait rendu l'âme. j'étais à genou.
Dans mes bras, Galinndan respirait de plus en plus difficilement. Sa chemise ruisselait de sang. J'étais en larmes. Mon aimé leva une dernière fois la tête vers moi, m'implorant du regard de faire quelque chose mais je ne savais pas ce qu'il voulait dire. Dans un dernier effort, il leva le bras vers mes cheveux et me sourit. Puis, le sourire du bel éladrin se figea et son regard se perdit dans le loin. L'éladrin venait de rendre son dernier souffle.

Face à moi, le rire moqueur de Worth devenait insupportable. Je me suis relevée. La douleur d'avoir perdu l'être aimé réveillait en moi les pulsions démoniaque trop longtemps enfouies. J'étais submergée par une fureur incontrôlable, entretenue par cet abject humain moqueur. Puis la fureur a changé et est devenue colère. Je sentais mon sang brûler dans mes veines. Dans ma colère, je sentais l'air crépiter autour de moi. L'air fut soudain trouble comme si un léger brouillard s'était formé mais dans ce brouillard, de petits points brillants apparaissaient comme des étoiles dans la voûte céleste. De ma bouche sortaient des paroles dans une langue que je ne reconnaissais pas mais néanmoins prononcées avec ma voix. A ce moment là, la colère a fait place à la vengeance. Je tends une main devant moi et le brouillard constellé de minuscules étoiles semble aspiré par un tourbillon au creux de ma paume, formant une boule d'arcane comme celle que j'avais vue en rêve dans le sous sol de la forteresse de Maelle mais encore bien plus concentrée. Le brouillard était le Voile de la magie et j'étais en train de le déchirer par vengeance.

Alors que le Voile était aspiré de plus en plus vite dans ma paume, une belle humaine apparut. Je reconnus Mystra sous la forme qu'elle avait lorsqu'elle m'avait donné le livre dans la bibliothèque du conseil des Mages. Elle parla d'une voix forte :
- Maintenant ça suffit
Puis elle me posa la main sur le front et je m'écroulai.

Dans une sorte de demi-sommeil, j'entendais la voix de Mystra discuter avec une voix masculine :
- Cette femme, ressuscite la s'il te plait Kelemvor
- Je ne peux pas
- Si tu m'aimes, fais le pour moi
- Dans ce cas-la, je devrai faire revenir tous ceux qui sont ici.
L'instant d'après, il me semblait voir les âmes rejoindre les dépouilles dispersées.

Lorsque je reprends conscience, je me trouve dans la forteresse de Maelle. Celle que j'avais déjà vue en rêve.
Au pied du lit, ma maîtresse discutait avec la déesse de la magie. Mystra s'adressa à la fille de Demeter :
- J'ai été obligée de poser des sceaux sur elle. Il est grand temps maintenant que tu la formes. Mais il faut absolument que tout ceci reste entre nous.
- Bien


C'est à ce moment précis que je revins à moi. J'étais debout devant le miroir qui s'assombrissait déjà. Encore sous le choc, je rejoignis mes amis. C'est donc cela qui m'était arrivé ? Levant les yeux vers Galinndan, je lui souris.
"Chaos always wins because it is better organized", Terry Pratchett

Malefiss
Membre de l'asso
Messages : 217
Inscription : 05 nov. 2009 14:08

Message par Malefiss » 03 mars 2011 21:44

S01E9 Partie 2 b : La Tablette de Jade


Le gobelin souriait lorsqu'il pointa son doigt sur Dubravko :
- C'est à toi maintenant.

Le demi-orc s'avança dans la petite pièce. Pour lui aussi le miroir s'illumina doucement. Son absence dura à peine quelques minutes. Impassible, il nous raconta ce qu'il avait vécu à travers le miroir :

"J'étais Bram l'Argenté, le grand dracosire. Je volais haut dans le ciel vers une destination inconnue, pressé par l'importance d'un évènement dont j'ignorais tout. Au sol, je voyais une bataille rangée entre d'un coté une tribu d'orcs et de l'autre une troupe de brigands humains. J'avais envie d'intervenir mais l'urgence de ma mission m'en empêchait. Alors que je m'éloignais du champ de bataille, j'entendis les cris d'un bébé. Un sentiment d'urgence encore plus important que celui qui me faisait voyager m'envahit. Je fis demi-tour et je vis tomber le dernier orc sous un coup de hache d'un brigand. Je me précipitais car pour une raison obscure, je savais que le temps était compté. Les brigands se dirigeaient vers une hutte déjà en feu. C'était de là que venaient les pleurs. je pris un instant pour atterrir et me transformer en drakeïde. Le premier usage de mon souffle alerta les brigands et ils courrurent vers moi. Je ne sais pourquoi mais je prononçais doucement les paroles suivantes :
- Laissez l'enfant
Les brigands se mirent à rire puis chargèrent, les armes au clair. Le temps n'était plus à la négociation. Une nouvelle fois, j'usais de mon souffle. Tous tombèrent,certains en silence comme ébahis par ce qui leur arrivait, d'autres en hurlant de douleur. Il ne restait plus âme qui vive, mis à part le bébé. Encore une fois, je ne sais pas pourquoi, peut être par pitié, mais je le pris dans mes bras et je m'envolais.
Mon voyage dura de longues heures jusqu'à une haute montagne dont le flanc était creusé d'une immense caverne. C'était ma destination, je le savais. A l'intérieur de la gigantesque grotte, je vis un immense dracosire couché sur le coté. Il était si grand et majestueux qu'il aurait fait passer Shooting Star le Rouge pour un pigeon. Ses écailles n'étaient ni chromatiques ni métalliques. Sa robe semblait jouer avec l'ombre et la lumière. Le bébé se mit a pleurer doucement.
- Tu es venu trop tard mon fils, je m'éteinds.
Il jeta un regard sur le bébé et ajouta :
- Est-ce là la raison de ton retard ?
- Oui père, c'est le le dernier d'une tribu d'orcs, l'unique survivant d'un massacre perpétré par des brigands humains.
Le vieux dragon parla alors d'une voix de plus en plus faible :
- Tu as bien fait mon fils. Cet enfant sera notre salut. Transperce mon coeur et baigne le dans mon sang. Car quand nous, dragons, ne serons plus, il sera encore. Et notre lignée vivra.

Je sentais la peine de Bram l'Argenté. Elle devint si forte que mon esprit s'enfuit. Puis je suis revenu à moi devant le Miroir."

Nous pouvions sentir que notre ami avait le coeur lourd. D'une voix plus teintée d'émotions que celle qu'il avait d'habitude, il nous dit :
- Maintenant, je sais !


Semblant s'amuser comme un fou le petit mort-vivant se tourna vers notre maître de guerre :
- Tu es le dernier, va et subis l'épreuve.

Galinndan s'avança dans la pièce mais à quelques mètres du miroir, il dégaina son épée de feu et l'abattit sur le miroir de toutes ses forces. Le choc teinta un instant à mes oreilles puis il y eut un curieux bruit métallique et la lame magique se brisa en petits morceaux. Abasourdi par ce qui venait de se passer, Galinndan s'approcha du miroir intact qui s'éclaircit aussi pour lui. Il resta debout pendant de longues minutes puis revint vers nous avec un air sombre.

D'abord muet, je dus déployer des trésors de diplomatie pour qu'enfin il nous raconte.

"Je chevauchais au crépuscule. Mon maître d'armes, Dame Jasnelle chevauchait à coté de moi. Après une dizaine de minutes, nous sommes arrivés à l'orée d'un petit bois. Devant nous à moins d'une centaine de mètres se dressait une auberge. La même auberge que celle au début de notre aventure. Dame Jasnelle me demanda soudain :
- Que faisons nous ici ?
- Nous avons rendez-vous avec Kn'Track.
- Qu'attendons nous alors ?
- Qu'un groupe d'aventuriers sorte de l'auberge.

Après quelques instants d'attente, un petit groupe sortit. C'était notre groupe ! Je me suis vu, suivi de Katarina et Wolf. Alagos nous suivait. Les futurs Tonnerres se sont éloignés.

Quelques minutes apeès qu'ils eurent disparu, Jasnelle et moi sommes entrés dans l'auberge pour nous assoir à la table de Kn'Track. Celui-ci s'adressa à moi :
- Mon ami, ton fils sera formé. Mais il ne portera pas ton armure chromatique. Reprends donc ce médaillon car ton armure pourra te servir un jour.
- Serai-je libéré de mon serment ?
- Si telle est ta volonté, tu seras libéré.
L'air triste, mon ami nain me regarde et ajoute :
- Que tu portes ou non ton armure ne signifie rien. Tu seras toujours chevalier.
Je me suis tourné vers Jasnelle et je lui ai dit :
- Jasnelle, tu formeras mon fils. Forme le aussi bien que tu le peux.
- J'en suis honorée
Puis j'ai pris congé et je suis sorti. Lorsque la porte de l'auberge s'est refermée, je me suis retrouvé devant le miroir. "

Galinndan était nerveux. N'y tenant plus, je lui demandai :
- Qu'est-ce qui se passe ?
- Il se passe que mon père que je croyais mort est vivant. Vivant, tu comprends ???


Je ne savais pas quoi répondre. C'est ce moment que le gobelin (qui je suis sure était une liche) a choisi pour s'écrier :
- C'est le moment de la seconde épreuve.
Un nuage de fumée se forma devant nous et une créature impressionnante en surgit. Elle était monstrueuse et empestait la charogne. Elle tenta de se jeter sur nous mais elle n'avait aucune chance face aux Tonnerres de Tempus. Elle fut détruite en moins de 20 secondes, chacun d'entre nous ayant libéré sa colère et sa frustration.

Lorsque la créature s'est écroulée, le gobelin revint en rigolant avec la clé :
- Tenez, prenez la. Ca faisait si longtemps que je ne m'étais pas amusé comme ça.


Le voyage de retour dura 2 longues semaines. Arrivés en vue de Thrèbes, la vision du bouclier d'anaphèse me réchauffa le coeur. Ca faisait plus d'un mois et le sort qui ne devait durer que quelques heures étendait toujours sa protection sur la ville.

Nous nous sommes rendu au Palais, accueillis par le Prince Kashew qui avait fait venir Néséos et Evangélia ainsi qu'Océane et Wolf. Cette dernière tendit la tablette de Jade à Raphael en précisant que lorsque la clé serait utilisée, un texte apparaitrait et nous saurons ce qu'il conviendra de faire. L'archange leva la tablette et avec un geste solennel assembla la clé. La tablette ressemblait à un miroir en jade. Nous attendîmes quelques instants mais rien de plus ne semblait se passer. Après quelques minutes, Galinndan s'enerva car il n'y avait toujours aucune inscription. La tablette restait un simple miroir.

Nous étions déçus. Nous avions fait tout ça pour rien au final. Le Prince Kashew nous interpela alors d'une voix forte :
- Le voila le message. Il n'était pas inscrit sur la tablette. La tablette n'était qu'un moyen d'arriver où nous en sommes aujourd'hui. Regardez donc ce que vous avez accompli ces dernières années : VOUS avez sauvé le Fort Trier. VOUS avez unifié la Confédération. VOUS avez vaincu les légions de Marmo à la Dent Noire puis vous avez combattu pour éviter que les pièges de l'Impératrice ne se referment sur Thrèbes. VOUS avez ramené Rachel jusqu'à Thrèbes et au final, c'est grâce à vous que le bouclier d'anaphèse illumine encore notre ciel. VOUS êtes les symboles de notre liberté.

Le Prince avait les yeux humides en prononçant ces mots. Néséos hochait la tête en signe d'accord. Même Evangélia d'habitude si supérieure semblit presque humaine. La fierté revint en nos coeurs, chassant le désespoir qui menaçait de s'y installer. Le Prince ajouta :
- Venez et rassemblez vos mains au dessus de cette tablette qui a fait de vous ce que vous êtes aujourd'hui : des légendes vivantes. Bientot, ça sera l'heure du combat final.

Alors que nous joignions nos mains au dessus de la tablette, celle-ci s'illumina et je sentis l'énergie divine et arcanique m'envahir.
"Chaos always wins because it is better organized", Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 07 mars 2011 20:54

Un ciel rouge se lève sur Démétaire, rouge comme le sang de millier d'innocents quivient couler. Nos aventuriers ont franchis toutes les barrières et se retrouve au cœur de la citée impériale. Au fond, contemplant la scène, la déesse Kardys assise sur sont trônes fait d'ossements humain. L'antre rayonne du mal absolue mais tous les héros sont présent, même Khéro qui fut éloigné tant de temps de ses compagnons.

Et face à eux, se dresse le dernier rempart avant la reine de la destruction elle même. L'épée à la main, la personne découvre lentement sa capuche, et fait face avec un regard plein de haine aux glorieux combattants...
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 14 mars 2011 15:12

Rappel à mes joueurs :

Je souhaite vos feuille de perso en version électronique LVL15 avant la partie pour adapté certain matériel.

Si possible le plus rapidement possible (avant mercredi 23)
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Bran
Membre de l'asso
Messages : 487
Inscription : 27 mai 2006 19:00
JDR masterisés : Le Trône de Fer / Star Wars / Wastburg /Conan /
Te Deum pour un massacre / Cadwallon / Barbarians of Lemuria / etc
Jeux proposés : Trône de Fer / Battlestar Galactica / Chevaliers de la
Table Ronde / quelques autres choses
Localisation : Ankh-Morpork
Contact :

Message par Bran » 14 mars 2011 19:42

envoyé! :wink:

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 15 mars 2011 17:32

Tu as bien eu la mienne Seb ?
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 15 mars 2011 18:26

Chazam a écrit :Tu as bien eu la mienne Seb ?
oui
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Répondre