[Terminé] Les Légendes de Démétaire: intersaison

Le retour de la grosse campagne D&D qui envoie du steak de Dragon.

Modérateur : Lord Kntrack

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

[Terminé] Les Légendes de Démétaire: intersaison

Message par Lord Kntrack » 11 juin 2011 20:07

Bon je craque

Salut à tous. J'ai le plaisir d'ouvrir le sujet pour la saison deux des légendes de démétaires. Je l'ouvre assez tôt afin que chacun puisse s'exprimer sur son personnage, sur ce qu'il veut faire etc...

5 ans se seront écoulés entre le moment où vous avez quitté Thrèbes et celui où vous commencerez à jouer. J'essayerai de mettre un maximum de chose en ligne.

En ce qui concerne vos personnages. Vous avez l'occasion de faire toutes les modifications que vous souhaitez : pouvoir, don équipement etc...La seul chose que je demanderai c'est de garder votre classe et votre niveau , hormi futé qui a un passe droit car il couche avec le mejeu

Mis à part Lyd, je crois que chacun veut conserver son personnage. Si il y en a qui veulent changer, merci de me le dire avant le 24 Juin.

En ce qui concerne la première partie, je souhaite faire ça le 24 Septembre 2011 à partir de 14h...

Le teaser sera mis en ligne le 01/09/2011 à 00h01 GMT, pas avant, en attendant : lâchez vous !!
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Bran
Membre de l'asso
Messages : 487
Inscription : 27 mai 2006 19:00
JDR masterisés : Le Trône de Fer / Star Wars / Wastburg /Conan /
Te Deum pour un massacre / Cadwallon / Barbarians of Lemuria / etc
Jeux proposés : Trône de Fer / Battlestar Galactica / Chevaliers de la
Table Ronde / quelques autres choses
Localisation : Ankh-Morpork
Contact :

Message par Bran » 11 juin 2011 22:32

Lauwl.

Moi je change de perso pour faire un barde demi-elfe!

...

MOUHAHA, j'déconne!

Nenad Dubravko Goran, pendant ces 5 ans, fera tout ce qui sera en ce pouvoir pour fédérer les Clans Orcs sous sa bannière, quitte à malmener les nations voisines pour cela. Il proposera des pactes à qui de droit, notamment à l'ex-régent, et aux éventuelles factions dans lesquelles ses anciens compagnons des Tonnerres se seront dispersés.
Il s'arrangera pour accueillir les représentants de toutes races et peuples qui le souhaiteraient et qui s'engageraient à suivre les lois et traditions des Orcs, avec une certaine tolérance pour les autres pratiques tant qu'elles ne portent pas à préjudice. Une attention toute particulière sera accordée à réunir les rejetons des races dites "monstrueuses". Celles qui disposent d'un minimum de sens commun s'entend.
Le but étant de fonder une puissance qui ne saurait être ignorée.

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 12 juin 2011 9:57

Bon comme vous vous en doutez j'ai pas fait dans la dentelle, ou plutôt si justement, j'ai pas moins de 5 chapitres à coller dans ce thread.

plutôt que de vous laissez attendre que je mette tout en ligne, je mettrai mes aventures en dernier :)

Stay tuned !

PS: Pierre c'est quand tu veux la fin du résumé :p pas de chapitre 3 si pas de résumé !
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Malefiss
Membre de l'asso
Messages : 217
Inscription : 05 nov. 2009 14:08

Message par Malefiss » 14 juin 2011 12:51

oui

c'est commence...
me reste encore 1 feuille a faire
"Chaos always wins because it is better organized", Terry Pratchett

Futé
Membre de l'asso
Messages : 195
Inscription : 04 mars 2004 19:28
JDR masterisés : DD4, Deathwatch
Jeux proposés : Zombicide
Localisation : Dans un van noir à bande rouge
Contact :

Message par Futé » 14 juin 2011 18:24

Raphy is back, et il est pas content !!!!
Donc ce sera comme pour la dernière partie, un vengeur (pas masqué).

Seb, sinon, pour qu'on soit tous d'accord sur la mise à jour des persos :
- level 15
- 1 objet magique de niveau 16
- 1 objet magique de niveau 15
- 1 objet magique de niveau 14
- l'équivalent en po d'un objet niveau 14.
A mort les Bantha !!!

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 14 juin 2011 18:52

Exact
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Bran
Membre de l'asso
Messages : 487
Inscription : 27 mai 2006 19:00
JDR masterisés : Le Trône de Fer / Star Wars / Wastburg /Conan /
Te Deum pour un massacre / Cadwallon / Barbarians of Lemuria / etc
Jeux proposés : Trône de Fer / Battlestar Galactica / Chevaliers de la
Table Ronde / quelques autres choses
Localisation : Ankh-Morpork
Contact :

Message par Bran » 14 juin 2011 20:00

par contre, on peut m'expliquer pour les implements?
et pour les trucs "off hand" ?

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 14 juin 2011 21:35

C'est pas faux
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Malefiss
Membre de l'asso
Messages : 217
Inscription : 05 nov. 2009 14:08

Message par Malefiss » 15 juin 2011 21:14

Post deplace
Dernière modification par Malefiss le 16 juin 2011 4:33, modifié 1 fois.
"Chaos always wins because it is better organized", Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 15 juin 2011 21:34

Messieurs j'ai plus le soft pour la création de perso nouveau pc oblige qqun peut me renvoyer le logiciel que je vous avez fait parvenir ?

merci!
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 15 juin 2011 22:18

Merci pour le résume mais il ne faudrait il pas le mettre dans l'autre sujet...la c pour la saison 2

Mais chapeau pour fin travail
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 16 juin 2011 6:28

Bon en fait moi aussi je craque tant qu'on a pas fini le resumé de la saison 1 je peut pas poste le chapitre 1 car sinon je spoil toute l'histoire lol !

Malefiss je sais que tu es busy et tout et tout, mais de grâce MAGNES TOI lol :)
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Avatar de l’utilisateur
Lord Kntrack
Membre du comité
Messages : 872
Inscription : 02 mars 2005 23:26
JDR masterisés : D&d 4, Mekton Z et Hollow Earth Expédition

Message par Lord Kntrack » 16 juin 2011 7:18

Dc ragouzi vite des calmants pour chazam
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque

http://kntrack.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 19 juin 2011 21:18

CHAPITRE 1 le Départ et l’installation

Gallindan suit le discourt d'intronisation de "SA" reine, il avait juré de la servir et de tout faire pour qu'elle accède au trône alors que feu le roi son père venait de nous quitter, comme elle n'avait que 16 ans cela n'était pas possible immédiatement, un régent avait été mis en place jusqu'à sa majorité.
Ce jour était enfin arrivé, Il avait cette satisfaction du succès, il l'avait fait, non sans l'aide de ses compagnons mais il avait tenue parole et c'est bien là tout ce qui comptait.

Comme sortie de nulle part, il se passa une chose plus qu'inattendue, C'est bien elle qui se tenait là face à lui, dans ses plus beaux atours mais il ne pouvait croire les mots qui sortaient de sa bouche...

Comment ça, les dieux dangereux, comment ça la suprématie de l'homme... Il aurait voulu crier pour dire qu'elle faisait fausse route et qu'elle s'enfoncerait dans un intégrisme que les tonnerres ont passé les 3 dernières années à combattre. Les mages nous serviront ou seront chassés, mais que s’est-il passé ou donc la digne fille de son père, toute timide à ses 16 ans quand l'Eladrin s'agenouilla pour lui prêter son arme contre le joug de Marmo, était passée.

Gallindan quitta la tribune présidentielle, il ne pouvait plus supporter cette trahison. Il bouscula les quelques officiels présents et s'engouffra par la porte de sortie donnant accès à l'intérieur de cette arène. Il marmonnait dans sa barbe un leitmotiv que lui seul comprenait, car avec sa frustration, son dégoût et son énervement il n'a même pas remarqué qu'il parlait en Elfique.

Les quelques personne qu'il croisa dans les corridors, lui prêtaient courbettes et autres remerciements pour son héroïsme et sa victoire contre Marmo. Mais perdu dans ses pensées il ne répondit même pas...

Une fois à l'air libre, il prit la direction de sa chambrée chez les Tempussiens, il y récupéra ses biens, son or et alors qu'il traversait le hall du temple, il ne cessa de crier à qui voulait l'entendre "Qui m'aime me suive" et les personnes lui emboîtant le pas ne cessait de grossir.
Les tempussiens qui ont tant sacrifié dans cette guerre se voyaient pointé du doigt comme des pestiférés.
Sous le conseil d'un des prêtres de Tempus, ils se dirigèrent vers le Morgenstern ou l'ambiance était bizarrement calme et ou les tempussiens et haumites buvait leur bières ensemble se sentant frère de galère voir même frère tout court face à ces désastreuses nouvelles!

Galinndan s'assit sur un tabouret au bar, demanda au tavernier un godet de son meilleur breuvage et l'avala d'un trait!

Il se retourna, embrassa la salle du regard et relança son message "Qui m'aime me suive, nous n'avons plus rien à faire ici"

Sans s'en rendre compte, après quelques chopines et une fois le mot passé à travers toute la cité, c'était plusieurs centaines de tempussiens, haumites et même des anonymes qui avait foi en notre ex-Chevalier du dragon d'airain qui donc se tenaient à l'entrée de la taverne. Gallindan se leva sortit et se teint devant ce groupe réunit là et il déclama.

"Notre place n'est plus ici, nous avons été trahis, je ne peux tolérer que tant de sacrifices ont été effectués dans l'unique but de mettre une reine fantoche au pouvoir et ce pour servir un ordre que je ne reconnais pas et que je ne rallierai jamais !"
"Vous tous ici, haumites, tempussiens, gardes, civils je m'en vais sur les terres du Prince Cachew, si il veut bien m'y accueillir, moi et tous ceux qui me suivront"
"Je ne veux pas que vous preniez une décision trop hâtive que vous pourriez regretter, donc je vous propose à tous ceux qui voudraient être du voyage de me retrouver à la porte Nord de Threbes demain à l'aube"

Il prit congé de la foule qui scandât son nom avant de tous disparaître dans les allées de la ville.

"Oriana, ma douce, mes pensées sont pour toi et pour ma fille, je crains que les récents évènements me poussent a prendre des décisions qui vont m'éloigner de vous, mais ne croyez pas que je vous abandonne, loin de là mon idée.
Quand on est père d'une magicienne et amant d'une autre, le monde que nous propose Fiona n'est pas un monde que je puisse tolérer pour vous. Je me battrais jusqu'à mon dernier souffle pour que vous puissiez vivre dans un monde ou vous n'aurez pas à plier à la servitude, ni a une vie de fugitives.
Sachez que je vous aime toutes les deux, j'espère que pour l'instant vous pourrez trouver refuge à l'académie des étoiles. Je ne peux vous emmenez ou je vais car je ne veux pas vous imposer ni vous impliquer dans plus de dangers que ce que nous avons déjà rencontré. J’essayerai de vous communiquer quelques nouvelles des que possibles

Oriana, je te laisse cette bague, c'est le seul bien qui me reste de ma famille, elle porte les armoiries des Fanäero et je te la confie jusqu'à ce que nous soyons à nouveau réuni.

Rachel, je sais que je n'ai jamais été présent pour toi, je sais que je ne suis pas ce père modèle que tu as pu imaginer quand tu en avais besoin, je ne peux revenir en arrière, mais ce que je te propose c'est un futur, une famille sur qui tu pourras compter. Promets-moi de veiller sur Oriana comme elle le fera pour toi."

Il posa sa plume, mit un cachet sur la lettre et déposa sa bague dessus, on pouvait lire "a l'intention des 2 femmes de ma vie"
Il savait que son courrier ne risquait rien, qui aurait à l'idée de venir cambrioler les tonnerres...


Il prit les quelques affaires qu'il possédait, alla chercher son cheval et il se rendit compte que le poids de la chaîne de Serena qu'il avait porté pendant 3 ans avait disparue et dans un sourire il se dit "bon b'en heureusement que j'ai encore mes vêtements !!!"
Il se hâta car l'idée d'une confrontation avec Oriana et Rachel ne l'enchantait guère, comment expliquer qu'il partait pour monter une rébellion voir plus contre l'empire qu'il venait d'aider à instaurer!

Il passa la nuit dans le cimetière là où se tenait la concession ou était sensé être enterré son père, même si il le savait en vie, c'était le seul endroit où il se sentait proche d'un membre de son sang.

Quand les premiers rayons du soleil chassèrent la pénombre comme on souffle sur la mousse recouvrant une bière, il était là, à la porte nord de la ville.
Il se tenait droit comme un I sur son destrier de guerre, et franchit la porte pour quitter la ville, a l'extérieur il fut surpris de voir près de 150 hommes, baluchon sur le dos, prêt a entamer une marche dont personne ne connaissait la destination.

"Mes amis, profitez-en c'est la dernière fois que je vous autoriserez a regarder derrière vous !"
Il attendit 1 minute qui semblait paraître des heures et il lança
"En avant"

en chemin il traversait village et hameaux, il apprit que des hérauts était dépêcher dans tout la confédération afin d'édicter la nouvelle ligne directrice de la reine pour que nul ne soit au courant de la nouvelle ligne directrice du règne commençant de la fille de Flawn.

Partout où il passa, ses rangs se gonflaient, des paysans, un jeune forgeron qui venait de finir son apprentissage, des femmes et des enfants qui ne voulaient pas risquer d'être pourchassés car leur affinité à la magie les mettaient en danger, des hommes qui n'avaient qu'une foi aveugle en notre héros. Sa troupe comptait pratiquement 300 personnes, un groupe hétéroclite formé de carrioles ou poulets et autres animaux de basse court assourdissaient les voyageurs, des bœufs et autres vaches suivant dandinant le cortège.

Quand ils arrivèrent sur les terres du Prince, il fit monter un camp de fortune et laissa sa troupe sur place, la terre y était bonne, le vue dégagée, la foret non loin assurerait la chasse et la vie du camp.
Il nomma un tempussien et un haumite responsable en son absence, connaissant la rivalité entre les deux cultes il ne voulait pas risquer une jalousie dans ses rangs.

Il prit la route seul, et chevaucha à bride rabattues en direction du château du prince, plus il s'enfonçait dans les terres, plus l'aridité se faisait ressentir, le sable remplaça peu a peu l'herbe et c'est au porte d'une ville qui ressemblait plus à un camp tant les tentes remplaçaient les bâtisses sauf pour le grand bâtiment central.

Voilà près de 20 jours qu'il avait quitté threbes, il se présentât à un garde de la ville
"Bonjour mon brave, je suis Galinndan des tonnerres de tempus et je demande une audience avec le prince."

Pensant se trouver en terre inconnu, le garde lui fit un salut plein de respect et lui demanda de rentrer sans même le questionner plus avant.
Gallindan traversa la ville ou tous le regardait et le saluait à son passage, apparemment même ici ses exploits ne sont pas passé inaperçus.
Il se présentât à la garde royale et se fit guider dans la salle du trône.

Le prince Cashew, avait bien mauvaise mine, comme si le sommeil l'avait fuit depuis bon nombre de jours.

"Gallindan, quel plaisir de vous revoir, après votre départ précipité de threbes nous n'avions plus de nouvelles et je me demandais ce que vous faisiez, je ne vous cacherez pas que de savoir les tonnerres dans le coin me rassure"

L'Eladrin prit la parole

"Prince Cashew, je sais que je n'ai pas toujours était tendre avec vous, je n'ai voulu que le bien de la confédération et mettre Fiona sur le trône, mais aujourd'hui je dois bien avoué que je me suis fourvoyé et ce ne sont pas les tonnerres qui sont là mais juste moi et…"

" Nous l'avons tous été, je vous rassure, les annonces de la reine ont résonné comme un tremblement de terre dans toute la confédération"

"Mon Prince, j'ai une requête à vous soumettre, lors de mon voyage jusqu'a vos portes j'ai réunis des personnes cherchant à fuir ce régime qui ne leur correspondait point, nous nous sommes installés à la frontière ouest de votre royaume et je vous demande le droit de nous y installer!"

Cashew réfléchit quelques instants

"Dans quel but, qu'attendez-vous de moi?"

"Je ne le sais encore précisément, mais je pense que nous allons créer un village, j'ai des paysans, des civils, des femmes et des enfants, en gros 300 personnes qui cherchent à s'installer dans un pays où il ne seront ni traqué, ni menacé ni asservit"

Le prince déplia une carte et Galinndan pointa du doigt l'endroit où sa troupe avait monter le camps

" ses terres sont cultivable, le gibier ne devrait pas manquer, très bien je mets ces terres à votre disposition.
Mais dites-moi, vous n'allait pas devenir un paysan tout de même"

Gallindan se fendit d'un sourire

"Que je le voudrais je ne le pourrais, je ne sais que manier l'épée. Je ne vous ait pas tout dit, j'ai avec moi 75 tempussiens et 75 haumites, ils se sont rallier à moi spontanément et je pourrais donc assurer la sécurité de cette terre sans même impliquer vos hommes. Je comprends bien mon nouveau rôle dans votre royaume, vous me prêter un lopin de terre je deviens donc votre vassale.
Pour payer mon tribu à votre royaume, je vous propose de monter une école de guerre, ou je formerai vos nouvelles recrues ainsi que tout ceux qui voudraient apprendre l'art de la guerre.
J'ai quelques fonds qui me permettront dans un premier temps de monter une structure capable d'accueillir des élèves et ensuite nous feront tout pour être totalement autonome pécuniairement."
"Si vous le permettez, j'aimerai contacter la guilde des marchands afin de leur dire que depuis votre royaume nous seront capable de monter des missions d'escortes vers tout le continent"

Le prince était surpris, Gallindan avait apparemment bien préparé son coup

"Ecoutez" dit le prince "Je n'y voit aucune objection et si en plus mes troupes peuvent être formé par l'un des héros de la confédération je n'ai plus qu'à me réjouir"

"Monseigneur, sans vous manquer de respect j'aimerai que mon nom ne soit pas associé a cette confédération qui ne reflète en rien mes valeurs et par respect pour tous les gens mort pour un idéal qui a été bafoué."

"Je comprends" dit le prince

après quelques échanges de formalités, L'Eladrin prit congé du prince son aval en poche.

Une fois sortit dur palais, il se mit a la recherche de la guilde des marchands. Une fois celle-ci trouvée, il expliqua ce qu'il entreprenait et donc fit de la pub pour ses services ainsi que de demander a ce que quelques marchands passent maintenant dans ce coin limitrophe avec la confédération car un village venait de s'installer.
la Guilde accueillait avec soulagement cette nouvelle, car les nouvelles dispositions de la confédération n'inspiraient pas à la confiance et à la sécurité.
Il prit les devants et passa commande de bois, de pierre afin de monter son école et des bâtiments pour les civils.

"Ecoutez je ne suis pas commerçant, je compte sur vous pour ne pas me rouler, j'ai 15000 pièces d'or et j'aimerai que vous vous mettiez en relation avec tous les corps de métier afin de créer un village qui tienne la route. Je ne cherche ni le faste et le luxe, mais un toit pour que les miens puissent vivre décemment.

Le marchand sourit devant la crédulité et effectivement le manque de savoir en négoce de notre héros, mais il lui promit que pour cette somme, son école et son village serait construit. Même si la tentation se lisait sur le visage du marchand, il savait qu'entourlouper un personnage comme Gallindan, ne serait pas bon pour les affaires surtout si après c'etait ce même homme qui serait chargé de les protéger...

Il ne s'attarda pas en chemin et retourna au plus vite près des siens.

A son arrivé le camp fait de bris et des brocs mais plutôt bien tenu et agencé était monté, il s'était absenté 2 jours et fort était de constaté que ces 2 lieutenants ont plutôt bien remplit leur rôle.
Les différentes familles s'étaient réuni afin de profiter du savoir des uns et des autres.

Il convia ses lieutenants, le forgeron novice qui n'avait pas l'air de comprendre le rôle important qu'il allait jouer dans un future proche ainsi que 2 femmes et 2 hommes trié sur le volet histoire d'avoir les avis de tous et surtout d'informer tout le monde de ce qui allait se passer.

"Bonjour à tous, je vais essayer d'être bref car je ne vous cache pas que comme vous la fatigue commence à me peser.

J'ai l'honneur et la chance de vous annoncer que ces terres sont maintenant notre foyer, le prince cashew a mis ces terres a notre disposition."

"Comment allons-nous ..." coupa un des hommes invité à cette réunion

"Excusez-moi de vous interrompre, je vous indique déjà ce qui se passe, comment ça se passe et ensuite je répondrai à toutes vos questions dans la mesure du possible.
Donc je disais que les terres nous sont prêtées, j'ai décidé de monter une école de guerre.
Je vous rassure, je ne vous demanderez aucuns impôts, si ce n'est de participer à la vie du village.
Bientôt des marchands viendront, des artisans aussi pour construire cette école et vos maisons, je ne vous promets pas des châteaux, mais vous aurez tous un toit et encore une fois je ne vous demande rien. Nous referont un état tous les ans pour voir si notre réussite est au rendez-vous et si c'est le cas nous mettrons en place un impôt qui sera investi uniquement dans l'amélioration du village, je refuse de vous prendre la moindre pièce de cuivre. Je ne suis pas votre seigneur, vous êtes ici dans un village que je veux libre, ce n'est pas pour m'enrichir sur votre dos.
De plus dès que possible nous allons créer 2 lieux de culte un pour les haumites et un pour les tempussiens. Chacun sera libre de ses croyances et pour les adeptes de la magie je peux essayer de vous trouver des personnes pour vous aider et vous orienter.

En revanche, être libre ne signifie pas faire n'importe quoi, je représenterai la loi et tout criminel sera jugé et sentencié par moi et un groupe trié parmi les villageois. Je veux que les gens sachent que nous sommes tolérants, mais pas idiots.

Je vous écoutes pour vos questions."

Les uns et les autres essayaient de prendre la parole et venait un flot de question qui ne semblait pas se tarir.

"Alors mes dames, je vous écoute"
"nous aurons besoin d'avoir accès à un point d'eau, comment allons-nous manger, dormir ..."

"c'est simple, les terres sont cultivables, je compte sur les hommes pour faire pousser, blé et maïs, et sur vous mes dames pour vous occuper de potagers et autres légumes. Nous allons dès demain creuser un puits. Ensuite je compte sur vous également pour donner une vie commerciale à notre village à faire parler votre créativité, créer des vêtements, tanner des peaux, poterie et autres, la seule limite c'est votre imagination"

un des hommes prit la parole

"Où allons-nous récupérer la semence pour les champs, les bêtes de trait, les carrioles, le grenier à grain ou allons-nous moudre notre grain pour la farine..."

le maître de guerre répondit

"des marchands vont passer régulièrement ici et vous aurez 500 pièces d'or que je vais vous remettre afin d'acheter et prévoir ce qu'il vous faut. de plus il y aura la chasse, la cueillette. Nous ne devrions manquer de rien pendant un certain temps après à vous de prévoir plus que ce que nous consommerons pour pouvoir vendre et générer de l'argent pour ensuite améliorer notre quotidien. Si nous le pouvons, nous ferons venir un meunier à moins qu'il y en ait un parmi vous et une fois que tout le monde sera bien installé, au sec et au chaud, nous travaillerons tous sur la fabrication d'un moulin"

Gallindan en donnant le montant de la somme eu droit a des regards médusées, il ne comprit plus tard que cette somme représentait ce qu'il faudrait économiser sur des générations de paysans.

"Je compte sur vous, vous les familles, les travailleurs de la terre pour faire vivre ce village et en contrepartie je vous promet de vous protéger de toutes mes forces"

"Gavin quand à toi"

Gallindan s'adressa au jeune forgeron

"dès qu'une forge sera monté, je te fournirai de l'argent pour que tu achètes, métaux et tout ce dont tu as besoin, tu vas avoir une école à fournir"

Les 2 lieutenants et le jeune Gavin à l'unisson demandèrent en même temps

"Comment ça va se passer, car ça va coûter de l'argent"

Gallindan répondit

"selon le niveau de formation que nous leur prodiguerons, car je compte sur vous également pour m'aider, les troupes du Prince seront formé gratuitement, mais une fois le renom de l'école fait et je ne cache pas que je jouerai sur mon nom, les individus qui voudraient suivre notre enseignement ou pour l'enseignement poussé, nos cours seront payant.
De plus nous (les haumites, les tempussiens et moi) allons faire des missions d'escortes à travers tout le continent."

"Vous m'avez fait confiance, je ferai tout pour vous rendre cela..."

Gavin en réfléchissant à haute voix

" toute une école, mais comment vais-je y arriver"

"Ne t'inquiètes pas maître forgeron, j'ai confiance en toi et rassures toi je ne te demande pas de nous fournir en épée de facture exceptionnelle, mais juste d'épée équilibré qui résisteront à bon nombre d'entraînement ainsi que des mailles légère. Tu te feras un nom parmi nous et surtout voit tout ce travail comme de l'entraînement pour tes pièces de maître."

Ragaillardît les yeux du jeune homme se mirent à briller si sa forge etait déjà là, il se serait déjà mis au travail

"Tout le monde à ses réponses ?" demanda Gallindan très fatigué

"heuuu non monseigneur, comment allons-nous appeler le village et l'école" demandèrent en cœur les hommes et les femmes

"hummmm, Il y a un mot elfe pour liberté qui irait bien, "LERINA" ça veut dire libre de toutes choses quant à l'école ça sera "LEITHIAN" ce qui veut dire délivrance"

Gallindan quitta ses gens qui paraissaient heureux et motivés, il se mit sous un arbre ouvrit les sacoches qui contenait son or, il ne lui en restait plus beaucoup 1500 pièces, de quoi prévoir en cas de coup dur, il ne voulait surtout pas que les gens qui ont tout quittés pour le suivre puissent souffrir.

L'Eladrin n'en était pas sur car c'était apparemment impossible mais pour la première fois il avait dû s'endormir tant sa fatigue l'avait rattrapé pour lui faire payer ses errances...
Une semaine c'était écoulé depuis que Gallindan a expliqué la situation à ses villageois.
C’est en faisant cette marque temporelle dans son esprit qu'un convoi faisait son apparition à quelques lieux du village de fortune. L’emplacement choisi par l'Eladrin le confortait dans son choix car le village surplombait la petite vallée verte avant de voir au loin la dorure du sable rogner le vert des prairies...

Plus que la caravane de marchand attendu c'est toute une délégation qui se présentait au village, des marchands, charpentier et autres bucherons étaient à la tête du cortège, mais Gallindan était surpris de voir également le prince Cashew et 17 autres grand dignitaire de la principauté.
Cette délégation nomade, fit forte impression sur l'Eladrin, ou ceux-ci en un temps record avait monté tentes et autres espaces de vie afin d'installer tout ce beaux monde dans les meilleurs conditions, même si ces nomades n'avait pas pour habitude de s'installer sur un sol si ferme.

Gallindan fit avec les moyens du bord pour recevoir au mieux les visiteurs. Quelques corbeilles de fruits issue de la cueillette, de la viande chassée la veille et surtout de l'eau à profusion dans des brocs taillé dans le bois.
Une semaine que les villageois et les guerriers s'était atteler à creuser un puits, leur effort fut rapidement récompensé et c'est même 2 puits qui purent être foré, un à chaque extrémité du camp.

Gallindan se plaça à l'ombre d'une tente avec Cashew et les autres hauts dignitaires du pays qui venait de l’adopter.

"Messieurs si j'avais été informé de votre venu j'aurai pris des dispositions afin de vous escorter et surtout de vous recevoir dans de meilleurs conditions."

Le prince cashew prit la parole
"Chevalier Gallindan, j'ai fait état de votre demande d'installation dans notre pays et le grand conseil à apprécier que vous arriviez ici non en territoire vaincu mais bien en tant que vassal"
Il enchaina sous le regard approbateur des autres membres du grand conseil
"Nous n'attendons pas de vous, que vous nous serviez, vous avez déjà prouvé votre valeur a maintes reprises ces dernières années et vous avoir sur nos terres est plutôt sécuritaire pour notre pays.
En fait nous sommes venu pour vous proposer quelque chose"
Le maitre de guerre ne savait pas encore à quoi s'attendre, mais plutôt que de montrer une certaine impatience, il écouta patiemment et prit conscience que ce revirement de caractère était vraiment plaisant.
"Dans nos traditions, toute nouvelle tribu qui s'installe sur nos terres, doit se plier à certaines règles, avant de vous les dicter je vous explique ce que ça implique."

La délégation écoutait le prince sans broncher mais on les sentait prêt à intervenir si le prince faisait une erreur.
Quand les fruits et autres denrées furent amener Gallindan prit conscience que l'eau était surement le met le plus raffiné et surtout le plus rare qui leur fut servi.

L'eau fraiche avait eu l'effet de calmer et d'améliorer encore plus l'image de ces nouveaux venu dans les terres...
"Les règles que je vais vous édicter seront le gage que vous et les vôtres, en un mot la tribu que vous formez, ferait partie intégrante de notre royaume et vous y siègerai comme membre du grand conseil."

"Mon Seigneur » répondit Gallindan
« Je suis venu sur vos terre ni pour chercher fortune, ni noblesse, ni titre. Je suis venu ici pour fuir un état que je ne peux cautionner. Quant aux règles que vous allez m'édicter, je me réserve le droit de les refuser car le seul intérêt dans ma venue ici c'est la sécurité et la liberté de mes gens!"

Un des dignitaires prit la parole
"Et c'est tout à votre honneur, sachez que ces règles sont très simple et que pour une grande partie d'entre elles, vous sont directement dirigé"

L'Eladrin eut un moment de panique, qu'allait on lui demander, avait-il le droit de choisir une vie pour les 300 âmes qui l'avaient suivi. Autant de questions qui commençaient à faire douter le guerrier qui avait plutôt pour habitude de foncer droit devant.

"Voici les règles!
Tu ne t’approprias jamais l'eau
Tu ne refuseras jamais l’hospitaliter à tes frères
Tu accepteras les décisions du conseil
Tu ne revendiqueras jamais de terre
Tu n'auras de possessions que le sable et les étoiles d'une nuit fraîche
Tu vendras à tes frères au prix juste
Tu aideras tes frère quand il demande assistance
Tu ne feras jamais couler le sang de tes frères
Tu ne seras ni maîtres ni esclave
Tu donneras la vie
Tu brûleras tes morts
Tu n'arracheras jamais un mort à son repos
Tu garderas du sable de nos terres avec toi"

L'Eladrin fut tour à tour rassuré, interrogateur et songeur.
"Vous donnez une grande place à l'eau, je sais ce que représente cet élément. La vie" martela-t-il comme pour s'adjuger une vérité qui n'était pas la sienne.
"Alors, je ne vois rien, dans ce qui m'a été dicté, qui puissent porter préjudice à mon village. Mais permettez-moi ces deux petites questions.

Premièrement, l'eau est quasi à profusion dans cette partie de vos terres, pourquoi ne pas vous être installé ici ?"

Le prince souri et enchaina
"Nous somme des nomades, des commerçants, des voyageurs qui parcourons ces terres arides justement pour rallier toutes les tribus. Le sédentarisme n'est pas dans nos gènes. Nous pourrions même dire que nous fixer c'est presque mourir. Vous les gens de la confédération, les hommes de la terre, vous avez cette faculté de vivre au même endroit toute votre vie sans que cela n'influe ni sur votre commerce, ni sur votre qualité de vie. Nous pour notre part sommes tributaire des oasis et autres points d'eau pour vivre et nous nous déplaçons au gré des emplacements de ce rare, très rare éléments comme vous le soulignez."

La seconde question fusa

"Tu donneras la vie, je n'ai rien contre ce commandement, mais pour l'heure il va m’être impossible a honorer, j'ai laissé ma compagne et futur épouse derrière moi pour l'instant et il n'est pas d'actualité proche qu'elle me rejoigne. Cela pose t il un problème ?"

Cashew de poursuivre

"Non car votre situation n'est que temporaire et les dieux savent qu'enfanter n'est pas une science exacte"

Gallindan n'était pas un fin commerçant, les préceptes d'achat vente, profit et perte n'était pour lui que des mots qui n'avaient pas grande importance.
Le maitre marchand qui dirigeait la guilde et que Gallindan n'avait pas reconnu tout de suite prit la parole
"Monseigneur Gallindan, vous serez dorénavant considérer comme une tribu et un responsable de notre royaume, comme un frère, comme j'ai déjà eu affaire avec vous je sais que le commerce n'est pas votre fort. Alors permettez-moi de vous expliquer la situation d'un point de vue que vous saisirez beaucoup mieux.
Imaginez-vous sur un champ de bataille, normalement celui qui possèdent le plus d'armes et d'hommes est censé gagner, mais et vous êtes bien placé pour le savoir, ce n'est pas le cas. Pourquoi ?"

La stratégie pensa immédiatement l'Eladrin mais qui resta muet pour ne pas couper l’explication qui lui était faite.

"La stratégie me direz-vous et bien ce qui se passe aujourd'hui est du même acabit, nous avons des tribus bien plus grosses et puissantes que vous, mais vous possédez l'eau, ce qui pourrait représenter tactique et fond infini pour contrer un ennemi qui vous est supérieur. Donc voilà ce que nous attendons de vous, vous n'aurez pas à servir le Prince comme vassal, vous n'aurez pas à payer de droit de séjour sur nos terres, mais votre obligation sera de nous laisser nous approvisionner en eau chez vous et assurer notre protection lors du convoyage de cette ressource!

Alors comme le dit le pacte, vous ne pourrez nous vendre l'eau, en revanche vous serez rémunérez pour votre assistance et votre protection."

L'Eladrin comme si on venait de lui retirer un voile qui masquait sa vue, comprenait tout d'un coup ce qu'on attendait de lui et des siens.

"Très bien, sachez qu'il n'était pas dans mon idée de vous vendre quoi que ce soit si ce n'était mes talents de tacticien et de guerriers et sachez que votre demande rentre tout à fait dans les préceptes que j'ai établi avec les miens. Vous serez toujours les bienvenus chez nous et nos ressources en eau sont autant votre que notre, vu qu'on la puise sur votre terre."

Et là le prince coupa l'Eladrin

"Ce ne sont plus les terres des nomades, mais nos terres. A compter de ce jour, vous êtes une tribu de mon royaume et vous jouissez des mêmes droits que n'importe laquelle de nos tribus"

Gallindan ne pouvait espérer mieux, son idée de convoyage et de protection allait démarrer bien plus rapidement que prévu.

Gavin, Jasper le Tempussien qui par sa débrouillardise était devenu avec Rodrick le Haumite des lieutenants de Gallindan et Fauvert le paysan se présentèrent à la tente demandant à voir l'Eladrin.

"Gallindan, d'après les maitres artisans notre village sera sur pied en une dizaine de jours si tout le monde participe à l’effort de construction, pour l'école ça sera plus long il faut compter 3 semaines" dit Jasper

"Ma forge sera fonctionnelle sous 10 jours et notre première livraison de métal aura lieu la semaine suivante. Le soucis c'est que pour nos besoins cela signifiera une facture assez salé, il faudra compter pas loin de 500 pièces d'or..."
Gallindan demanda à Gavin de se rendre dans la tente qui lui servait de maison, de regarder dans la sacoche de sa selle et de prendre ce dont il avait besoin pour payer d'avance le métal.

"Mon seigneur, nous avons assez de semences, de matériel et de bêtes pour faire vivre 1 milliers de personne." et avec une certaine fierté dans sa voix de rajouter
"Et je ne pas tout dépenser, j'ai donc, avec le restant, négocié la création d'un grenier à grains."
Mais ne sachant pas si sa prise d'initiative était une bonne idée, son regard se ferma de peur de se faire réprimander pour être sortie des lignes qui lui avaient été dicté.

Gallindan prit alors la parole

"Je suis fier de vous tous, fier que vous m'ayez choisi pour vous guider car je suis entouré vraiment de gens exceptionnels."

Et en se retournant vers le grand conseil qui était installé là

"Merci aussi à vous pour vos efforts et surtout pour n'avoir pas abuser des miens alors que notre situation est plus que précaire, je suis votre débiteur."

L’Eladrin s'inclina en marque de respect.
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Avatar de l’utilisateur
Chazam
Membre de l'asso
Messages : 836
Inscription : 30 janv. 2009 21:08

Message par Chazam » 20 juin 2011 20:04

Une semaine s'était écoulé depuis le passage du conseil des anciens et il ne serait pas peu dire que le travail effectué depuis ces 7 jours a été titanesque, toutes les maisons ont été construite, rien d'extravagant mais au final bien mieux que ce que tous es contèrent.
Ceci étant due à la rapidité à laquelle les choses ont été traité, la force surhumaine de l'Eladrin n'y était pas étrangères quand 2 voire 3 hommes était nécessaire pour porter pierres et autres poutres l'Eladrin s'y attelait seul. Les tempussiens et peut être même plus les haumites ne voulant rester dans l'ombre, se sont eux aussi monter sous leur meilleur jours, rivalisant de force et de dextérité.
Voilà que tous les délais ont été tenu, voire même dépassés car l'école qui aurait dû voir le jour sous 3 semaines était elle aussi quasi fini, il ne lui manquait que la toiture, tous les murs étaient montés.
Une grande fête s'est spontanément organiser avec les habitants et les maitres d'œuvres, une fête qui marquait le début d'une nouvelle vie pour tout le monde...
Gallindan avait encore une chose importante à faire, malgré sa force, il demanda l'aide de 2 haumites pour soulever ce qui ressemblait à un dolmen mais en bien plus fin. Ils placèrent l'énorme caillou à l'entrée du village et Gallindan comme il l'avait fait avant l'assaut sur la dent noire, grava grâce au peu de magie qu'il disposait et que sa mère lui avait enseigné.
"LERINA"
La soirée battait son plein, la musique orientale mêlé a celle des origines des villageois formait une cacophonie qui après quelques bières semblait plutôt agréable...
Gavin vint voir l'Eladrin
"Monseigneur, tout est prêt, ma forge ayant été fini en première j'ai pu m'atteler à la création du matériel pour l'école, j'ai 45 épées, 15 cotte de mailles, une vingtaine de masse d'arme, des dagues bref de quoi équiper tout type d'élèves ..."
"Gavin" répondit Gallindan
"Je ne suis le seigneur de personne, appelle moi Gallindan et je suis vraiment fier de toi. N'oublies jamais que ce qui te coutera le plus dans ta vie, ce n'est pas les doutes de tes compagnons ce sont tes propres doutes!!!
Je savais que tu y arriverais et que tu étais une pièce maitresse de ce que nous avons bâti ici.
C'est moi qui devrait t'appeler mon seigneur, car sans toi, plus de projet..."
Gavin, mi-gené mi-ravi repondit
"Mons..., Galinndan, Merci"
"Allez va t'amuser avec les autres et puis tu n'es pas seulement un maitre forgeron maintenant tu es aussi un homme, et je crois que tu ne laisses pas ces dames indifférentes"
Dans un sourire il tapa dans le dos du jeune forgeron et fit signe de la tête pour montrer qu'un groupe de jeune femme les observaient avec sourires et autres messes basses.

Encore quelques jours et nous pourrons enfin commencer, ça ne sera surement pas la cohue mais si je dépêche assez de compagnons dans la principauté et au frontières de la confédération ça devrait très vite se remplir...
Le maitre de guerre laissa ses réflexions, se dirigea vers ses 2 lieutenants
"Ce soir amusez-vous, vous l'avez bien mérité. Demain j'aimerai que chacun de vous choisissent 10 hommes pour aller faire passer l'information, dans les villes frontalière et dans celles voisines, que l'école ouvre ses portes dans 15 jours..."
Droits comme des i les 2 hommes montrèrent leur approbation et Gallindan se dirigea vers sa maisonnée et commença une lettre pour sa bien-aimée et sa fille.
Le jour tant attendu arriva, Gallindan se tenait sur la place centrale du village et il faisait face à une vingtaine de futures élèves. Mais le cortège d'élèves ne fut pas la seule chose qui s'était installé, des échoppes ambulantes, des commerçants de passage bref un véritable souk s'était installé sur la place et la vie commerciale du village venait de commencer.
Jasper s'adressa à l'Eladrin
"Gallindan, une troupe arrive et sera sur place dans une heure"
"Merci, je pense que ce sont les troupes de Cashew"
Une heure s'était écoulée et la place contenait 45 élèves
Le maitre de guerre lança
"Vous tous qui vous êtes déplacés, tout d'abord merci, sachez que l'enseignement que vous allez recevoir ne sera pas une partie de plaisir, je compte former des hommes d'élites. Je ne serai ni tendre, ni compréhensif. Vous serez tous mis à rude épreuve, je vous prodiguerai cours de stratégies et cours de combats. Les resquilleurs et autres tir au flanc seront renvoyés.
Votre première mission sera de vous équiper, armes et armure et de courir 10 fois autour du village. Et ce tous les jours jusqu'à la fin de votre formation qui je vous le rappelle durera 3 mois.
Une fois que vous aurez fait ces tours, mes lieutenants vous installerons dans vos baraquements et je vous attendrai sur le terrain d'entrainement pour votre première leçon."
Apres quelques heures tout le monde étaient sur le terrain et Gallindan se tenait face à eux.
Il constata rapidement ceux qui avaient une bonne condition physique et ceux qui profiteront de cette entrainement.
"Avant toutes choses, voici ce que j'aimerai que vous reteniez tous. Votre épée servira à la défense des faibles, il ne doit en aucun cas servir vos propres intérêts. Tant que vous serez sous ma responsabilité, je ne tolérerai aucune bagarre, aucune rébellion. Si mon enseignement ne vous satisfait pas, libre à vous de partir. Y a-t-il des questions ?"

Un homme qui n'était apparemment pas du tout fatigué par le premier exercice prit la parole.
"Monsieur Gallindan, héro de la confédération, Vous rembourserez nous si jamais il venait que j'en sache plus que vous et qu'au final vous ne nous appreniez rien!"
Des murmures montaient de l'attroupement. Gallindan savait qu'au premier jour toutes nouvelles recrues se croyaient forcement meilleurs que leur enseignant.
Gallindan demanda une épée mais fut coupé dans son élan par Rodrick
"Laissez, je vais lui montrer." Gallindan sourit et lui fit un acquiescement de la tête...
Rodrick fit tournoyer son épée et demanda à son opposant
"Alors, quel est ton nom"
"Je m'appelle Belfort, mais vous pourrez peut être m’appeler monseigneur si à tout hasard je vous battais" répondit-il avec une arrogance certaine
"Très bien moi c'est Rodrick et donc tu pourras m'appeler lieutenant!" répondit-il sur un ton tout aussi caustique.
"Vas-y, montre-moi ce que tu sais faire"
Gallindan étudia la jeune recrue, il savait déjà qu'il ne tiendra pas face à Rodrick mais il devait reconnaitre que la manière de se mouvoir du jeune Belfort était remarquable quoi que trop prévisible.
Belfort passa à l'action, il tenta feinte à droite et frappe à gauche, sans succès. Le lieutenant avait paré le coup sans grand mal.
Belfort tenta tous les coups qu'il possédait pour essayer de mettre à mal le lieutenant mais rien n'y fit. Une fois que Belfort fut désarmé quasi sans effort par son opposant, le lieutenant prit la parole.
"Que tous ceux qui pense qu'il puisse mettre à mal Gallindan s'avance" les yeux emplies de colère
"Cet Eladrin a affronté des démons, des dragons, des nécromanciens, des assassins et la liste n’est pas exhaustives, pensez-vous réellement qu'il ouvrirait une école si son niveau de combat était comparable à celui-là" il fit un signe de tête au jeune Belfort lui montrant de rejoindre les rangs.
Gallindan stoppa la démonstration du lieutenant
"Ce qui importe ce n'est pas ce que j'ai fait ou ce que vous avez fait. Mais ce que vous retirerez de votre passage ici. Je vous promets que si vous suivez mon entrainement vous serez meilleur bretteur, plus rapide et vous aurez des notions de tactique qui vous sauveront peut être la vie dans des situations difficile."

Maintenant divisez-vous en 2 groupes et j'aimerai n'entendre que le cliquetis des armes qui s'entrechoquent, pendant les 2 prochaines heures."
Tout le monde compris d'un coup que les exercices donné par le maitre de guerre servaient surtout à définir des groupes de niveaux et de travailler leur condition physique et leur force!
Après 2 jours d'exercice purement physique Gallindan sépara le groupe en 3, ceux qui nécessitait surtout d'améliorer leur capacité physique, ceux qui avait des lacunes au maniement de l'arme et ceux qui était assez bon pour diriger des troupes et donc de bénéficier de cours sur les tactiques et autres encadrements d'hommes.
Au 3eme jour les vraies choses commencèrent.
Les lieutenants prirent chacun un groupe et Galinndan s'occuperait des plus aguerrit.
"Bon, messieurs, les groupes qui ont été formé ce matin seront vous groupe respectif jusqu'à la fin.
Il y a le groupe du lieutenant Jasper avec 22 hommes, le groupe du lieutenant Rodrick avec 21 hommes et moi qui encadrerai les 2 chef de groupe.
Je sais très bien que certains d'entre vous pense que la place de chef leur revient de droit et je répondrais que oui surement mais il se trouve qu'au jour d'aujourd'hui. Ces 2 personnes sont les plus à même de mener une troupe, en revanche rien n'empêche que vous me montriez vos progrès au cours de votre formation et la si cela convient, vous prendrez leur place."
Gallindan savait que ces phrases allez motiver tout le monde car qui sortirai avec le rang de chef d'équipe de cette école se verrait ouvrir n'importe quel poste de commandement dans une armée.
"Bon alors aujourd'hui et pour le mois qui vient, les 2 groupes vont s'affronter dans des épreuves, parfois de combats, parfois physique et d'autres fois humaines je ne vous en dis pas plus vous le découvrirez bien assez tôt."
Jasper prit la parole
"Groupe Jasper, j'aimerai vous dire que je ne tolèrerai aucune défaite face au groupe du haumite. Je serai parti intégrante de votre groupe et je serai sous les ordres, dans la limite du raisonnable bien sûr, du caporal, chef de groupe"
Rodrick de renchérir
"Si quelqu’un d'entre vous laisse ce tempussien gagner j'en ferai mon souffre douleurs jusqu'à la fin de la formation. Nous aussi nous fonctionnerons de cette manière, je suis une part du groupe sous le commandement du caporal"
Gallindan, une fois les explications données s'adressa à l'ensemble
"Alors voilà ce que nous allons faire. Ce matin chaque lieutenant vous a demandé de mettre dans un sac propre à chaque équipe, un bien précieux à vos yeux. Donc chaque équipe à le sien.
J'aimerai que vous placiez se sac à chaque entrée du village et le village sera notre terrain de combat.
Je vous demanderez sous les ordres de votre caporal respectif de s'emparer du sac de l'adversaire de le ramener dans sa base, tout en conservant le sien.
Je ne validerai la victoire que si les 2 sacs sont au même endroit.
Si les 2 équipes se sont emparées du sac de l'adversaire, il ne vous restera plus qu'à récupérer le sac qu'on vous a volé pour réunir les 2 sacs dans votre camp et valider votre victoire.
Oh et quand la victoire d'une équipe est prononcé, le contenu du sac adverse est distribué à l'équipes gagnante!"
Gallindan voyait les questions et les inquiétudes sur le visage des élèves.
"Ne vous inquiétez pas, les groupes sont équilibrés et les 2 lieutenants n'ont le droit que de se battre entre eux. De plus, n'oubliez pas que vous vous battez dans un village, avec des civils autour de vous. Chaque personnes qui prendra à partie un civil est exclue du jeu et donc désavantage son équipe. Aucun dégât ne doit être fait au village, sinon même punition plus corsé, non seulement le protagoniste sera exclue et son équipe sera de corvée de remise en état.
Maintenant Messieurs les caporaux emmenez vos hommes à vos emplacement respectifs et montez votre stratégie, je donnerai le coup d'envoi dans 15 minutes"
Les groupes se dirigèrent au pas de course vers chaque entrée du village , le sac posé au sol.
Les caporaux tentaient de mettre en place une stratégie et la déjà 2 types différents d'approche se profilèrent.
Le groupe Jasper préconisait une défense à 7 du sac et le reste à la prise du sac adverse.
Quant au groupe de Rodrick c'était « tout le monde récupère le sac et sur le retour on récupère le nôtre prit par l'adversaire ».
Bref 2 tactiques différentes mais qui ont toutes les 2 un fort taux de réussite.
Gallindan était satisfait, ses caporaux nouvellement nommés donnaient déjà satisfaction, maintenant et c'était le plus dur, il fallait que leur troupe respecte les consignes.
Le groupe Défense de jasper a réussi pendant un temps à contenir la charge de l'équipe Rodrick, mais les 7 personnes ne firent pas le poids face aux nombres car à 3 contre 1 il ne fallait pas se leurrer ils ne tiendraient pas.
Mais c'était sans compter le fait que le groupe attaque de Jasper qui n'avait eu aucun mal à saisir le sac vu que personne ne le protégeait, arrivait déjà en soutien de la défense et prirent en tenaille les assaillants.
Et ce qui devait arriver arriva. Les ordres fusèrent mais personne ne s'en souciait, tous étant obnubilé par soit la défense du sac, soit la récupération de celui-ci. Il régna un désordre qui alla mener vers l'énervement et l’exercice se transforma en pugilat.

Gallindan cria "Stop que tout le monde reste ou il est." les ardeurs des uns et des autres retombèrent, même si les uns et les autres se regardaient avec mépris et férocité.
"Equipe Jasper, qu'elle était le dernier ordre qu'a donné le caporal?" questionna le maitre de guerre
Personne ne répondit
"Etre un bon commandant, c'est de se faire entendre, mais être un bon soldat c'est de savoir écouter!"
"Equipe Rodrick, dans votre situation quel est votre marche à suivre, vu que vous n'avez pas encore récupérer le sac adverse mais l'adversaire a déjà le vôtre et est tout proche de la victoire?"
Et comme pour finir la démonstration les voix qui se faisaient entendre dirent tour à tour "récupérer notre sac" et l'autre partie "prendre le sac adverse"
Que tout le monde retienne cette leçon, martela-t-il, sans commandement, pas de victoire. Sans discipline pas de victoire. Et quand on perd son sang-froid ..."
L'Eladrin se téléporta et se plaça derrière le caporal de l’équipe Jasper lui plaçant une lame sous son cou
"on meurt ..." il rengaina son couteau et continua
"Les 2 caporaux avec moi et le reste du groupe, tour de village et ceux jusqu'à ce que le meilleur d'entre vous n'en puisse plus, on ressayera demain."
Belfort, la forte tête, ne put s'empêcher de râler à haute voix
"Ouais c'est ça, on va courir, être un élève de Gallindan c'est devenir un lapin..."
Gallindan cette fois ci ne laissa pas passer la remarque
"Belfort, choisissez votre arme. Je vais vous donner la leçon qui fera de vous le guerrier ultime et je ne ris pas, regardez tous ce que je vais vous enseigner. Quand vous aurez intégré ce que je vais vous montrer ici, vous serez parmi les meilleurs de Déméter. Et croyez moi que Déméter saura vous trouver pour vous demander de l'aide." plaça-t-il comme une piqûre du passé qui lui rappelait sa fougue.
"Alors Belfort, quel est votre arme ?"
"L’épée longue et le bouclier"
"Alors moi je vais choisir..." il réfléchit
"Mes mains"
Belfort qui n'était pas un idiot, se dit qu’il lui suffisait de blesser les mains de l'Eladrin pour que le combat s'arrête sur sa victoire. Il se doutait bien que Gallindan devait être fort, mais il avait son épée et son bouclier, il ne pouvait pas lui arrivez la même mésaventure qu'avec Rodrick.

"Belfort à vous l'honneur"
L'élève chargea et frappait de toutes ses forces à gauche, à droite, estocade, feinte pendant plus de 5 minutes il y passa toutes ses techniques, rien n'y faisait, l'Eladrin esquivait tout, mais n'attaquait pas.
Puis le rythme baissa, Belfort cherchait son souffle, son épée était devenue très lourde quant au bouclier voilà quelques temps déjà qu'il était au sol.
"Vous ne m'avez toujours pas touché Belfort, des problèmes a attraper un lapin peut être ?" ricana t il
Belfort jeta ses dernières forces dans le combat mais rien n'y fit, jamais il ne toucha le maitre de guerre
Après bien 10 minutes de combat, Belfort haletait, un genou à terre se reposant sur le pommeaux de son épée, ses bras ne pourrait plus rien soulever pendant plusieurs heures tellement ils étaient perclus de crampes.
L'Eladrin s'approcha de jasper, repris son petit couteau et demanda à l'élève
"Eh bien, voilà donc l’énergie d’un élève postulant chez moi, si je commençais par te tailler les bras, puis les jambes et puis je te laisserai te regarder te vider de ton sang sans que tu ne puisses bouger ou même réagir ...
L'humilité, voilà ce que je vous demande à tous de retenir, si il faut être un lièvre pour gagner alors soyez un lièvre, comme une personne qui m'a beaucoup apprit m'a dit un jour:
Calmes toi et regardes, tout te paraitra plus clair" Oriana serait fière de voir son Eladrin aussi apaiser.
"Votre physique c'est votre potentiel de combat, meilleur il est, plus lucide vous serez"
Les jours passèrent, les élèves devenaient plus fort, plus disciplinés et surtout une grosse cohésion s'était installée. Les plus forts prodiguant aide et conseils au plus faibles. Les caporaux au nombre de 2 au départ se retrouvèrent à 8 en 1 mois.
Les 2 autres mois, ne furent que perfectionnement avec même Gallindan croisant le fer avec les meilleurs comme une récompense, même si aucun ne fut réellement un challenge pour lui. Il prenait plaisir, à voir ses jeunes pousses grandir et devenir des gens biens. Car plus que leur capacités martiale, ce sont les préceptes de son école qui transpiraient de leur corps, la protection des faibles, ne jamais abandonner un allié. Se battre jusqu'au dernier souffle tant la victoire se jouait sur des détails. Les caporaux se voyaient suivre des cours sur les prises en tenaille, les attaques par le flanc et même des stratégies beaucoup plus avangardistes comme les progression en quinconce pour les éclaireurs, défense de forts avec marquage au sol des différentes portées de frappes des engins de guerre comme les catapultes, trébuchets et autres balistes, pour savoir quand déclencher les frappes de ces machines à l'approche de l'ennemi pour ne tirer ni trop tard ni trop tôt.
Un savoir qui surprenait les élèves tant il semblait logique mais pas du tout appliqué.

Vint la clôture de ces 3 mois d'apprentissage, Gallindan, avait réfléchit avec ses lieutenants à tout un rituel et surtout la délivrance d'un blason à apposer sur leur armure ou sur leur bouclier.
"Regardez-vous, il y a 3 mois vous vous êtes présentés à moi, pensant déjà tout connaitre, étant sur de votre condition et de votre talent arme à la main et voyez le chemin que vous avez parcouru, il n'y a pas un homme parmi vous que je ne suivrai au combat, vous m'avez rendu fier et certains d'entre vous ont le potentiel pour aller encore plus haut.
Pour les membres de l'armée du Prince, sachez qu'une missive lui a été envoyé ou j'ai personnellement insisté sur votre sérieux et votre implication, je vous souhaite à tous une grande carrière et qui sait peut-être nous reverrons nous sur un champ de bataille.
Pour les autres, vous passerez voir vos lieutenants respectifs pour récupérer votre lettre de recommandation.
Vous êtes les premiers à sortir de cette école, soyez digne, respectueux et humble."
Les élèves comme pour un dernier salue crièrent en cœur "LEITHIAN" et s'inclinèrent devant l'Eladrin.
Puis ils quittèrent les lieux au compte-goutte, certain décidèrent même de passer une dernière nuit dans le village avant de prendre la route à l'aube. Le responsable de la troupe du prince se présenta à Gallindan
"Voilà la somme pour la formation de la troupe, le prince a exigé que je vous paye et ce même si vous le refusiez."
L'Eladrin se souvenait que son rôle au grand conseil était juste de donner accès à l'eau et donc le service de formation était payant comme pour n'importe qui.
"Merci, Allez voir Jasper et remettez lui la somme, je suis un guerrier la gestion n'est vraiment pas mon fort" s'excusa presque l'Eladrin.
L'élève qui fut parmi les 8 à être défini comme caporal, remercia encore le maitre de guerre et prit congé.
Une fois le protocole terminé Gallindan allait se rendre chez lui quand il vit Belfort, seul à regarder le terrain ou il avait tant souffert et tant apprit. Gallindan s'approcha et lui lança.
"Alors veux-tu qu'on te rembourse, ou alors as-tu appris quelque choses parmi nous ?"
Belfort sursauta car on le sortait d'une espèce de réflexion teinte de mélancolie
"Non Gallindan, je me rends bien compte d'où je viens et maintenant je sais où je vais!"
"Je suis content que tu t'en rendes compte, saches que dans ma longue vie, je n'ai jamais connu un élève qui ne remette en doute les capacités de son enseignant et surtout ne crois pas que l'on t'en veuille. Si ce n'était pas toi cela aurait été un autre. Et il y en aura d'autre la prochaine fois.
"Gallindan, accepteriez-vous de recroiser le fer avec moi?" demanda-t-il comme une dernière faveur

L’Eladrin accepta et prit une épée
"Vas-y et montres moi tout ce que tu as appris."
Le combat commença par une longue étude de l'autre, la posture, la manière de se déplacer puis les premiers échanges, mais plus pour tester la force de l'adversaire que pour toucher.
Et l'Eladrin comme pour saluer avec respect sa recrue y mit toute ses forces et son savoir, il malmena l'élève, lui portant coups sur coups mais prenant soin de frapper qu'avec le plat de l'épée, celui-ci para tant bien que mal, mais après seul quelques assauts son épée lui échappa et c'est le corps couvert de bleu qu'il se rendit.
"Je n'ai jamais eu la moindre chance, c'est frustrant" marmonna Belfort
" J’ai 3 vies d'avance sur toi, dans 100 ans nous en reparlerons" fit remarquer l'Eladrin un sourire en coin
"Merci pour ce que vous m'avez enseigné, j'irai mettre mon épée au service d'une cause juste et des que j'aurai assez d'argent je reviendrai, car je suis loin d'avoir appris tout ce que je voulais"
L'Eladrin lança ses paroles inspiratrices et l'élève fut soigné, les bleus resterai quelques jours, mais au moins n'aurait-il plus mal, ils se séparèrent dans une franche poignée de main et le cœur plus légé Belfort prit son sac et s'en alla.
Les 2 lieutenants qui avaient assisté de loin à la scène rejoignirent Gallindan
"Et bien tu ne l'as pas ménagé"
"J’espère qu'il s'est rendu compte qu'il y a 3 mois, je lui aurai cassé tous ses os et qu'il n'aurai pas tenu plus d'un assaut" interrogea l'Eladrin
"Il le verra à son prochain combat, quand ses opposants sembleront déstructurés, impulsifs et moins rapide qu'un lapin" s'esclaffa Rodrick
Les 3 hommes quittèrent le terrain et allèrent à la petite auberge du village ou certains élèves étaient encore en train de vider leur choppe à la mémoire des temps forts et autres douleurs et bobos de ces 3 derniers mois.
Quand le calme fut revenu dans le village quelques jours après la fin de la première session, Gallindan fit encore dépêcher des hommes dans les villes et villages toujours pour promouvoir son école.
Les missions d'escorte, quant à elles avaient débuté en même temps que l’ouverture de l’école. Les tempussiens et les haumites à tour de rôle s’acquittèrent de cette tâche et tous se passait pour le mieux.
Gavin, quand à lui se vit commander des armes par l'armée du prince ou plus exactement par les élèves de l'école qui ne jurerent plus que part la bonne facture de son travail.

L'intendant du village, personne qui a été nommé suite à un vote entre civils uniquement, demanda à Gallindan de passer le voir.
Une fois sur place, Gallindan apprit que les finances de l'école était bonne, les 45 élèves ayant tous payé leur formation sans compter l'argent dépensé dans le village, la venue des commerçant améliorait grandement la vie des civils et surtout lançait une économie qui mettait le village sur une pente faste de développement. Les missions d'escorte aussi remmené de l'argent.
Il précisa également que des gens arrivaient pour s'installer dans le village certains venant de la confédération et d'autres simplement pour recommencer une vie.
Un meunier avait ainsi décidé de créer et gérer un moulin à proximité ce qui était une nouvelle grandiose. Avec l'accès à la farine leur village deviendrait une véritable pépite dans ces terres peu exploités.
Gallindan ne voulait pas savoir combien il y avait dans les caisses tout ce qui lui importait c'était d'entendre que tout allait bien et que les villageois étaient heureux, mais il comprit que le village était déjà devenu rentable et ceux en quelques mois seulement.
Après 1 bon mois et la date de la seconde session approchant, Gallindan et ses 2 lieutenants partirent pour la capitale.
Gallindan ne voulait pas perdre de vue les évolutions géopolitique de la confédération et voulait connaitre les derniers agissements de la Reine.
Une fois sur place, il reconnut un de ses élèves se tenant près du prince il faisait partit de la garde royale, un sourire en coin Gallindan le salua et s'avança vers le prince.
"Quels sont les nouvelles mon prince ?"
"C’est assez flou pour l'instant même si l'information a été donné partout, rien n'est encore réellement mis en place, une confédération ce n'est pas un village le temps que tout le monde agisse de la même manière il faut du temps. Les nouvelles règles et dispositions de la Reine ne sont pas encore exécutées. Mais dès que j'aurai des informations je vous les ferai parvenir, ne vous inquiétez pas."
Gallindan était un peu frustré, il aurait aimé entendre de bonnes comme de mauvaises mais surtout des nouvelles...
Le prince félicita Gallindan pour son école, car apparemment les 25 personnes qui sont revenu étaient métamorphosés et ont rapidement gravit les échelons.
Gallindan répondit avec humilité "Votre altesse, je ne fais que prodiguer un savoir, il n'y a que les élèves pour en faire ce qu'il leur semble le mieux. Mais je peux dire que vos hommes vous sont dévoués et qu'ils sont de grandes valeurs. Notre prochaine session aura lieu dans 4 jours, vous avez des hommes à nous envoyer ?"

"Non Gallindan, pas cette fois ci. Mais d'après mes éclaireurs beaucoup de gens se déplacent vers votre village, vous n'aurez pas de mal à remplir votre école. J'ai également apprit que la plus part des approvisionnements en eaux du royaume se sont bien déroulés, c'est vraiment du bon travail."
"Monseigneur, permettez-moi d'introduire Jasper et Rodrick ce sont mes 2 lieutenants" les deux lieutenants se prosternèrent mais ne disaient mot et Gallindan ajouta
"Ils me représenteront si jamais je venais à ne pas être disponible. Je voulais donc vous les présenter officiellement."
Le trio prit congé et s'installa pour la nuit dans une auberge de la capitale.
Ils profitèrent du reste de l'après-midi pour se balader dans le marché et visiter quelques échoppes. Le soir tombant, ils prirent un bon repas et se reposèrent.
De retour au village, les derniers préparatifs eurent raison du peu de temps libre de l'Eladrin et le jour de l'accueil des nouveaux élèves arriva.
Tout se passa ou presque de la même manière qu'à la première fournée, toujours un petit malin qui croyait en savoir plus que les autres. La seule différence notable était que certains élèves sont venus sous les recommandations d'anciens et ils savaient déjà que les 3 mois seraient intenses et durs, mais l’expérience retirée était proportionnel.
2 saisons passèrent, les paysans plantaient leurs grains, le village s’agrandissait, on pouvait ressentir le bien-être et le bien vivre dans chaque recoin de ce village, passé en quelques trimestres de 300 âmes à près du double. La fin de la 3eme session de formation prit fin. Avec toujours autant de satisfaction sur ses recrues, Gallindan savaient que son école était bien lancé, si bien qu’il devaient même refuser quelques élèves.
Gallindan expliqua son nouveau projet a ses lieutenants, vu que les gens se présentaient et les 60 premiers étaient prit, il trouvait injuste de renvoyer les autres chez eux, surtout qu’il n’y avait aucune garantie que les élèves conservés étaient meilleurs que ceux qui ne l’était pas.
Il décida donc que pour la prochaine session, il organisera un tournoi ou seuls les 60 meilleurs élèves seront conservés. Mais pour l’heure il pensait au repos bien mérité qui se profilait il avait 1 mois pour organiser le tournoi, il pouvait bien prendre 2 jours de farniente.
L’intendant du village confirmait avec enthousiasme à Gallindan, les très bon résultats financiers de ces derniers mois, l’école plus qu’excédentaire, le village ou l’argent circulait facilement et ou personne n’était dans le besoin, les escortes qui elles aussi ramenaient beaucoup d’or. Bref tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. L’intendant précisa même que sous peu on pourrait doubler la capacité de l’école.
8 jours plus tard, tout le village était en ébullition. Des décorations ornaient maisons et commodités, une estrade était érigée, bref la fête anniversaire du village allait être grandiose, pensa Edwige, une jeune femme du village. Une année venait de s’écouler à LERINA et la fête battrai son plein dès le début de l’après-midi. Des défilé de chars en fleurs, des danseurs et autres cracheurs de feu, des échoppes de tout le royaume vendait leur bric et leur broc, de la musique, des chants bref une liesse populaire qui réchauffait le cœur de Gallindan qui avait du mal a réaliser qu’une année s’était déjà écoulée.
"Ahhhh si Oriana voyait ça, elle me dirait surement ... Tu vois t'es pas si nul mon chéri... tout en souriant" Oriana lui manquait, mais elle aurait été très surprise car la boutade n'aurait pas fait grimper l'Eladrin sur ses grands chevaux, il aurait acquiescé sans broncher. Même si cela lui coutait il savait qu'il devait la laisser pour l'instant aux mains de l'académie des Étoiles pour parfaire ses pouvoirs et surtout son contrôle, mais surtout il la savait en sécurité là-bas.
Le soir tombant différentes personnes passèrent sur l'estrade, tantôt des conteurs tantôt des bardes, mais l'Eladrin fut surpris de voir au milieu des spectacles, Gavin, qui s'était apparemment trouvé une belle à chérir, prendre la parole.

"Humm , humm, S'il vous plait." on pouvait lire la nervosité sur son visage
"Voilà une année que nous nous sommes installé ici, une année ou j'ai appris beaucoup sur moi et sur vous tous mes amis. Une année qui m'a fait rencontrer une femme que j'aime plus que tout, une année ou ni la pluie, ni le mauvais temps m'a fait regretter de me lever un seul jour.
Je voudrais profiter de cet événement pour deux choses
La première, Monsieur Gardigan, voilà maintenant quelques mois que je courtise votre fille et celle-ci à accepter de m’épouser, Je vous demande donc Monsieur sa main et je jure de mettre tout en œuvre pour la rendre heureuse."
Il était passé du rouge au vert quand le père de la jeune Edwige, claqua son bock sur le comptoir installé à proximité de l'estrade.
"Que je te l'autorise, tu es jeune, naïf, que connais tu des femmes, bientôt tu me supplieras de la reprendre » Et toute l’assemblé éclata de rire, sauf Gavin qui n’avait pas compris la blague.
"Tu es un sacré bon forgeron. Si Edwige le souhaite, je vous donne ma bénédiction"
Tout le village applaudit, les sifflets, les bravos et autres félicitations fusèrent de toutes parts.
A moitié remit de la peur du refus du père de sa bien-aimée il reprit la parole non sans avoir au préalable demandé à sa belle de le rejoindre.
" Nous devons tous ce bonheur à une personne et j'aimerai lui rendre un hommage particulier, Gallindan, il y a une année nous étions dans l'inconnu, nous avons suivi un héros et fuit un pays qui ne nous correspondait plus et voilà qu'une année plus tard, nous sommes là, comblés, heureux, prospère et le héros est devenu un ami de chaque personne ici ... Gallindan au nom du village et de moi-même... Merci..."
Tout le monde se tournait vers lui soit en levant la chope, soit avec un signe de tête tous montrèrent l'importance de l'Eladrin dans leur vie.
"j'ai un cadeau pour toi mon ami, disons même deux"
Et la 2 personnes s'avancèrent portant une table ou quelque chose était posé mais bien recouvert d’une couverture on ne pouvait deviner ce qui était caché dessous.

" Tous les villageois y ont participé, d’Helliot le chasseur à Ingrid la tisseuse, de Meryl le calligraphe à moi et tous les autres avec leur économies. Même si tu ne veux pas être traité en héros, même si tu ne veux pas être traité en seigneur, Sache que pour nous Gallindan des tonnerres sera toujours le seigneur des héros »
La couverture fut retirée
Gallindan découvrit une armure superbe, fait dans une peau d'une solidité qu'il ne connaissait pas, le blason de son école gravé sur le torse et une épée splendide, bâtarde comme le maitre de guerre les affectionnait.
"Gallindan, nous ne sommes pas dupe, ta longévité aura raison de nous tous ici présent ce soir alors toutes les initiales des gens à qui tu as offert ce paradis sont gravé dans le dos, pour que tu ne nous oublies jamais et pour que nous soyons toujours derrière toi te poussant inexorablement vers l’avant!!!"
Ému et ne sachant quoi dire il revêtit l'armure, non sans regarder dans le dos et la il fut surpris de la qualité du travail, toutes les initiales une pierre ou était inscrit au milieu LERINA. L’armure était légère et très confortable, puis il saisit l’épée et il sentit le feu vibrer autour de la lame, elle était magnifique, on pouvait lire sur les 2 plats de la lame Tonnerres d’un côté et Leithian de l’autre.
Regardant l’assemblée, des larmes pleins les yeux, l’Eladrin ne savait quoi dire, il cherchait mais rien ne venait, merci semblerai si dérisoire devant cette démonstration de gentillesse.
La voix grelotante, il dit
« je ne vous oublierai jamais, ni demain, ni le siècle d’après »
Taxidermiste spécialisé en dragon

l'Intelligence c'est comme les sandales elfiques quand on en a pas on s'ecrase !!!

Un bon Thunk est un Thunk mâchouillé par mon Chagar.

Répondre